Maroc Infos

Petites rencontres entre amis

Posted in Sport by hichambennani on novembre 24, 2007

Les deux matchs de préparation des protégés d’Henri Michel pour la CAN ont tenu toutes leurs promesses. Retour sur une résurrection attendue et enseignements à retenir.


Depuis l’annonce de l’arrivée d’Henri Michel pour tenir les rênes des Lions de l’Atlas, tout le monde s’attendait à un retour au premier plan de l’équipe nationale marocaine. Avec des résultats encourageants contre la France et le Sénégal, elle s’est rassurée sur son état de forme. Les deux rencontres amicales qui se sont tenues dans la région parisienne étaient des matchs de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroulera au Ghana au mois de janvier. Une occasion pour certains joueurs marocains de surprendre leur entraîneur par une prestation de haut rang. Vendredi 16 novembre, à Saint Denis, dans un stade acquis à sa cause, où la marseillaise a été huée par une partie des supporters, l’équipe du Maroc a fait parler la foudre face aux vice champions du Monde. Même s’ils ont concédé le nul 2-2, les Marocains n’ont pas démérité, affichant un jeu léché avec des passes courtes et un style collectif. Les joueurs d’Henri Michel ont mené les débats de bout en bout et seul leur éternel manque de rigueur défensive les a privés d’une victoire. « Ce match a un caractère particulier» a expliqué le sélectionneur des Lions de l’Atlas dans une déclaration à l’AFP. Et d’ajouter : « D’abord pour le Maroc, en raison des relations privilégiées entre la France et le Maroc, puis pour beaucoup de nos joueurs qui jouent dans le championnat français, surtout pour ceux qui sont nés ici ».

Henri croise Henry

(more…)

Tagged with:

Béjart l’éternel

Posted in Nécro by hichambennani on novembre 22, 2007

Maurice Béjart n’est plus.

Le chorégraphe et danseur Maurice Béjart s’est éteint le jeudi 22 novembre à l’âge de 80 ans. Une énorme perte pour la danse contemporaine. L’artiste a été hospitalisé à Lausanne pour des affections cardio-pulmonaires la semaine précédent son décès. Il avait déjà été admis à l’hôpital il y a un mois et traînait des problèmes de santé depuis quelques années. Véritable bourreau de travail, l’homme préparait un nouveau ballet qui devrait être présenté à partir du 20 décembre à Lausanne, puis à Paris en février 2008. Le maître, même s’il a tiré son ultime révérence, restera immortel de part son immense carrière. (more…)

Tagged with: ,

Sektioui le revenant

Posted in Sport by hichambennani on novembre 13, 2007

Mardi 6 novembre, l’ailier du FC Porto s’est fait remarquer en Ligue des Champions devant l’Olympique de Marseille. De bon augure avant le match France-Maroc

daylife

daylife

Trop souvent dans l’ombre en sélection nationale, Tarik Sektioui a aujourd’hui 30 ans. Franc, sincère, sérieux et travailleur selon ses proches, le natif de Fès a été formé au MAS (Maghreb Association Sportive de Fès) où le Directeur technique Abderhmane Slimani l’a pris sous son aile. Il remporte en 1997 la coupe d’Afrique des nations junior avec l’équipe du Maroc et est pressenti pour prendre la relève des Hadji, Bassir et autre Naybet qui participent à la dernière coupe du Monde 1998. Le jeune joueur du MAS est même contacté par le FC Barcelone, mais n’est pas retenu en raison de formalités administratives. Il est ensuite recruté à Auxerre par l’emblématique Guy Roux où il ne parvient pas à s’imposer, victime d’une fracture qui le handicape pour le reste de la saison. C’est le club hollandais de l’AZ Alkmaar où il atteindra en tant que titulaire les demi-finales de la coupe de l’UEFA qui révèlera son talent au grand jour grâce au flair de Louis Van Gaal. Ce dernier déclare à la presse : « Si Sektioui était européen, il serait comparé à des joueurs comme Rivaldo ! » Entre temps, Sektioui passe par trois club : le CS Maritimo au Portugal, Neuchâtel Xamax en Suisse où il fait quelques étincelles et Willem II dans le championnat des Pays-Bas où il se hisse à la deuxième place du classement des buteurs. Avec le FC Porto, valeur sûre du championnat portugais, le milieu de terrain souvent converti en attaquant malgré lui, étoffe son palmarès. Au cours de la saison 2006-2007, il glane le titre de champion et soulève la Supercoupe du Portugal.

Un clin d’œil à Rabah Madjer

(more…)

Tagged with: ,

Maroc-Espagne, les royaumes sous tension

Posted in Maroc by hichambennani on novembre 7, 2007

Les démons du passé

par Hicham Bennani

Hassan II et le général Franco dans les années 60.

32 ans jour pour jour après le message de Hassan II qui annonçait la marche verte, le Roi d’Espagne a effectué à Sebta sa première visite depuis son accession au trône en 1975. Tout un symbole.

« Bienvenue Majesté », titre El Faro de Sebta en ce lundi 5 novembre. L’édito de ce même quotidien intitulé « Un grand jour pour Sebta », traduit parfaitement l’état d’esprit des 75 000 habitants de la cité avant cette visite. Toute la ville s’est préparée pour accueillir Juan Carlos. Plusieurs hélicoptères quadrillent la forteresse qui s’étend sur 18,5 km2. « Vive le Roi ! », « Viva Espana ! » ou encore « Ceuta est une terre espagnole ! », crient les autochtones en agitant leurs drapeaux or et sang. « Je suis très heureuse de cette visite. » clame une femme portant le voile. A ses côtés, une autre femme vêtue d’une djellaba, persiste et signe : « Viva Espana ! Vive Juan Carlos ! ».
(more…)

Tagged with: , ,

La Star Ac reprend ses droits

Posted in Culture by hichambennani on novembre 3, 2007

La célèbre émission de télé-réalité est de retour sur le petit écran. Tout en gardant le noyau dur de son équipe d’encadrement des candidats, elle se doit d’innover pour toujours plaire à son public.

C’est parti ! Le septième volet de la Star Academy a été lancé le 23 octobre dernier sur TF1. Cette année, neuf filles et huit garçons âgés de 17 à 35 ans seront les protagonistes de la célèbre émission de télé-réalité. Du côté des professionnels du spectacle, on prend les mêmes et on recommence… (more…)

Tagged with: ,

Carrière centrales

Posted in Maroc by hichambennani on novembre 3, 2007

L’effondrement d’un mythe

Le gouvernement vient d’annoncer le relogement des habitants de Hay Mohammadi. En attendant, beaucoup vivent toujours dans l’oubli et s’inquiètent pour leur devenir. Reportage.

Cela va faire plus d’un mois que les victimes des incendies qui se sont manifestés dans les « carrières centrales » vivent dans des conditions déplorables. Plus d’un mois que les habitants du plus légendaire des bidonvilles du Maroc ont subi un traumatisme qui a bouleversé leur quotidien, déjà pas très reluisant. Le 6 novembre 2007, vers le coup de 20h45, le feu éclate à Hay Mohammadi-Aïn Sbaâ, détruisant 64 baraques. « Nous sommes sortis subitement sans rien emporter avec nous, tous nos biens ont été détruits ! » explique Aïcha, 65 ans. Les causes de l’accident ? Une bougie pour certains, une bonbonne de gaz pour d’autres… « La manière dont le feu s’est propagé montre clairement qu’il s’agissait d’un coup monté » pense quant à lui Lahsen, père de 5 enfants. « Les pompiers ne sont arrivés qu’à 1h du matin ! » poursuit ce sexagénaire en se plaignant également du manque d’efficacité des sapeurs-pompiers. Les trois zones les plus touchées ont été les carrières Bouazza, El Khalifa et El Kabla. Beaucoup s’en sont sortis avec des blessures ou ont échappé de peu à la mort. Aujourd’hui, selon les dires des autochtones, environ 1000 personnes vivent entassées dans de petites baraques au vu et au su des passants. Briques, bois, ciment, sable et tôles en zinc sont gracieusement offerts par la municipalité aux habitants de Foum Lahsen à Hay Mohammadi, pour qu’ils bâtissent leurs demeures en attendant d’être relogés. (more…)

Tagged with: