Maroc Infos

Conférence de Tanger

Posted in Politique by hichambennani on avril 26, 2008

Nouvelle empoignade maroco-algérienne

Le bras de fer entre les deux pays voisins pour la question du Sahara n’a fait que s’amplifier lors de la visite du Premier ministre algérien pour la conférence de Tanger entre les pays du Maghreb.

Un incident diplomatique entre le Maroc et l’Algérie a bien failli éclater dimanche 27 avril à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la conférence des partis du Maghreb arabe. Les cinq pays du Maghreb étaient réunis à Tanger afin de se remémorer le temps où ils luttaient contre le colonialisme et de relancer l’idée d’une Union du Maghreb Arabe (UMA) encore beaucoup trop fictive. Six jours seulement après que Peter Van Walsum, émissaire des Nations Unies pour le conflit du Sahara ait déclaré qu’ « un Sahara Occidental indépendant n’est pas une proposition réaliste », Mohamed El Yazghi, ministre d’Etat marocain, a titillé les représentants algériens  en évoquant l’éternel problème du Sahara. Il a tout bonnement provoqué le président algérien Abdelaziz Bouteflika en l’appelant avec les dirigeants maghrébins « à soutenir le projet marocain pour sortir le dossier du Sahara de l’impasse ». (more…)

Publicités
Tagged with: ,

Dialogue des civilisations

Posted in Débats by hichambennani on avril 25, 2008

Penseurs en vase clos

par Hicham Bennani

Une conférence qui a eu lieu à Rabat a permis à penseurs et personnalités, originaires de plusieurs pays, de débattre sur le sujet du « Dialogue des civilisations ». Malgré la qualité des débats, le public Marocain n’a pas répondu présent.

La conférence qui s’est tenue à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Rabat du 17 au 20 avril a réuni un certain nombre de penseurs et de chercheurs venus des quatre coins de la planète, spécialisés dans les domaines politiques, économiques et religieux. Mohammed Arkoun, Régis Debray, Alain Touraine, Abdesselam Cheddadi, Ali Oumlil, Bernard Bosredon, François l’Yvonnet pour ne citer qu’eux, ont échangé leurs idées sur la conjoncture actuelle du monde et sur la façon de sortir un grand nombre de sociétés des impasses historiques dans lesquelles elles se trouvent. Des personnalités politiques ont également participé aux débats. Il s’agit notamment d’André Azoulay, conseiller du Roi, de Federico Mayor et Amadou-Mahtar M’Bow, tous deux ayant été à la tête de l’UNESCO, de Mario Soares, ancien Président du Portugal et de Candido Mendes, Secrétaire général de l’Académie de la Latinité qui a organisé cette conférence en partenariat avec la Fondation des Trois Cultures. « Toutes les interventions sont des critiques constructives, mais il n’y a pas eu de critiques militantes idéologiques, c’est ce qui est nouveau » explique Mohammed Arkoun, qui a été qualifié de « grand maître » par Aziza Bennani, représentante du Maroc à l’UNESCO. (more…)

Tagged with: , ,

Van Walsum

Posted in Maroc, Politique by hichambennani on avril 21, 2008

Tohu-bohu onusien

Le discours de Van Walsum, médiateur des Nations Unies pour la question du Sahara, marque un tournant décisif qui donne un avantage incontestable au Maroc.

Fracassante déclaration que celle de Peter Van Walsum, émissaire des Nations Unies pour le conflit du Sahara. Son rapport, présenté lundi 21 avril aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU, sonne assurément le glas d’une époque révolue. En l’absence de «pression sur le Maroc pour qu’il abandonne sa revendication de souveraineté, un Sahara occidental indépendant n’est pas une proposition réaliste», a déclaré l’expert qui a remplacé James Baker en juillet 2005. Une affirmation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, en la personne de Dumisani Kumalo, ambassadeur d’Afrique du Sud et présidant du Conseil de sécurité. Ce dernier a réagi à ce pavé dans la marre en usant d’un raccourci facile : «Si nous nous engageons dans cette voie, nous devrions aussi dire aux Palestiniens de renoncer !» Autre coup de tonnerre, Peter Van Walsum aurait indiqué dans son rapport remis à Dumisani Kumalo que dès le début des négociations de Manhasset, les experts onusiens ont «plus ou moins écarté l’option d’indépendance». Rien que ça. Pour sa défense, le président du Conseil a également pointé du doigt la «contradiction» entre les idées de Van Walsum et celles de Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU, appelant de son côté à la poursuite des négociations entre le Maroc et le Polisario.

Panier de crabes (more…)

Tagged with:

EGYPTE-élections

Posted in Monde by hichambennani on avril 15, 2008

Le leurre démocratique

Enlisés dans une situation d’état d’urgence permanente depuis quelques années, les Égyptiens ont été peu nombreux à se déplacer aux urnes pour les élections municipales. Pourquoi un tel désarroi ?

L’élection des 52000 maires et conseils municipaux qui devait se dérouler il y a maintenant deux ans a finalement bien eu lieu mardi 8 avril en Egypte. Dans un climat marqué par une forte tension sociale, ce scrutin a, comme à l’accoutumée, fait office de baromètre de la démocratie dans le pays. « Les rapports publiés par l’Organisme central des comptes sur ces 30 dernières années font état d’un trou de 4,5 milliards de livres égyptiennes à cause de la corruption qui gangrène les conseils municipaux » indique Abdel Hamid Kamal, membre du parti du Rassemblement (gauche). Le Parti national démocrate (PND) a presque tout raflé lors de ce vote faussé et les milliers de candidats de l’opposition n’ont pas pesé bien lourd face aux 53000 du PND. D’autant plus que le parti le plus crédible et le plus menaçant aux yeux du pouvoir, à savoir les Frères musulmans, a boycotté ces élections. La raison ? Leur mise à l’écart forcée. « Nous voulions présenter 6000 candidats, mais face aux actes de violence et aux agressions physiques, seuls 498 ont réussi à présenter leur dossier et au final, seulement 33 candidatures ont été retenues» affirme Mohamad Habib, numéro deux du parti islamiste. Ces dernières semaines, environ un millier de ses membres ont été arrêtés et la quasi-totalité de ses candidats écartés. Parallèlement à ce boycott, les Frères musulmans ont tenté d’instaurer la terreur en profitant des évènements de Mahallah Al Kobra. Ce centre de l’industrie du textile situé à 120 km du Caire a été le théâtre de grèves sans précédent il y a deux ans. Le lundi 7 avril, de violentes contestations éclataient dans la petite ville, en réaction à la flambée des prix et d’une pénurie du pain subventionné, entraînant la mort d’un adolescent de 15 ans et 80 blessés selon une source de sécurité. Les images diffusées sur la télévision publique égyptienne étaient dignes des terribles cris de désespoir des banlieues parisiennes de 2005. Hasard ou coïncidence, Khalil Al Hayya, haut responsable du Hamas, a menacé au même moment de prendre d’assaut les points de passage de la Bande de Gaza. C’est dans ce contexte que les Frères musulmans ont annoncé une grève ouvrière qui n’a finalement pas eu lieu. Le Premier ministre égyptien Ahmed Nazif a fait le déplacement dans la ville, pour répondre aux attentes des ouvriers. Des primes allant de 15 jours à un mois de salaire leurs ont été octroyées, en reconnaissance à leur refus de répondre à l’appel des Frères.
(more…)

Tagged with: ,

Humoriste marocain

Posted in Culture by hichambennani on avril 5, 2008

L’humour est de Miz

Une nouvelle étoile est née. Gros plan sur un casablancais prêt à conquérir les foules.

Hamza Tahri Hassani, alias Miz s’est produit jeudi 27 mars au Megarama de Casablanca. Mariage, problèmes de couple, alcool, drogue, faits de société, Facebook… toute l’actualité des 18-40 ans a été ratissée par l’humoriste. Devant un public acquis à sa cause, Miz s’est lancé dans un « one man show » ponctué en grande partie d’improvisations et d’échanges avec les spectateurs. « Ce que je fais c’est plus du stand-up show, je raconte la vie de mes personnages », précise Miz. Tout en s’exprimant en français, ce casablancais âgé de 25 ans n’hésite pas à parler le dialectal marocain sur scène. « J’essaye de toucher tout le monde, les arabophones font partie de notre quotidien » explique l’artiste. Comique dans l’âme, son parcours professionnel commence par le théâtre au lycée où il est élu meilleur comédien de sa promotion à plusieurs reprises. À l’âge de 15 ans, son professeur de théâtre lui propose d’écrire un sketch. « C’était une imitation de ma grand-mère qui durait 15 mn » raconte Miz. Il opte d’abord pour des études en marketing touristique à Marrakech, ce qui lui permet de travailler dans plusieurs hôtels de renommée et pour la multinationale Sterifil. Sa rencontre avec le comique Hassan El Fad, son idole de toujours, marquera un véritable tournant dans sa vie. (more…)

Tagged with: ,

Loi sur l’arabisation

Posted in Débats by hichambennani on avril 4, 2008

« Misarabilisme » ambiant

Le parti de l’Istiqlal réclame à nouveau la présence de la langue arabe dans les administrations et les lieux publics marocains. L’occasion de relancer l’éternel débat sur les problèmes identitaires qui date du protectorat.

L’arabe est la langue du Coran. C’est également la langue officielle du Royaume. Doit-on pour autant bannir le français des administrations marocaines ? Faut-il, sous prétexte que la langue de Molière est un héritage du Protectorat et que le Maroc est un pays arabe, que les inscriptions en français dans la vie de tous les jours s’effacent pour laisser place à l’écriture arabe ? Qu’en est-il de l’arabe dialectal et de l’amazigh qui sont des éléments fondamentaux de l’identité marocaine ? (more…)

Tagged with: ,

Le Tibet avant les JO

Posted in Monde by hichambennani on avril 2, 2008

Prise de position sur fond d’hypocrisie

De nombreux dirigeants du monde se sont prononcés sur la question du boycott de la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin. Jusqu’où iront-ils ?

Le 13 juillet 2001, Pékin raflait la mise haut la main pour organiser les Jeux Olympiques d’été de 2008 face à Toronto, Paris, Istanbul et Osaka. À l’aube de la cérémonie officielle qui aura lieu le 8 août prochain, les quelques voix contestataires rappelant les problèmes des droits de l’homme en Chine prennent aujourd’hui tout leur sens. Qualifiée de « plus grande prison du monde » par Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), la Chine est au centre des préoccupations des leaders mondiaux, notamment depuis le mois de mars, où la répression au Tibet atteint son paroxysme. Pour protester contre le tragique bain de sang qui perdure dans cette région, les ministres européens des Affaires étrangères examineront le week-end du 29 mars, l’éventualité d’un boycott de la cérémonie d’ouverture des JO. Trois dirigeants ont déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas à cet événement. Il s’agit du Premier ministre polonais Donald Tusk, du Président tchèque Vaclav Klauss et du Président estonien Toomas Hendrik. Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré, poussé dans ses retranchements, ne pas exclure un éventuel boycott, est finalement revenu jeudi 27 mars sur l’éternelle ligne de conduite qui le caractérise depuis son accession au pouvoir. A savoir, une prise de décision partagée entre traditionnels engagements pour les droits de l’homme et intérêts économiques. « Je serai président de l’Union au moment de la cérémonie d’ouverture, il faut donc que je consulte les autres pour savoir si j’irai à la cérémonie d’ouverture ou pas » a déclaré le Président français lors d’une conférence de presse à Londres. (more…)

Tagged with: ,

Orient/Occident à Fès

Posted in Débats by hichambennani on avril 2, 2008

Quand l’Orient croise l’Occident

Conférences et tables rondes se sont déroulées à Fès en marge du 1200ème anniversaire de la ville. L’occasion pour les amoureux de l’Histoire d’éplucher le passé.

« Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons d’Histoire est la leçon la plus importante que l’Histoire nous enseigne » écrivait Aldous Huxley, romancier anglais. Ce déplorable état de fait s’applique bien évidemment au Maroc et c’est pour cette raison que l’équipe de l’Association Marocaine pour la Promotion de l’Histoire (AMAPH) fait de la question de l’Histoire son cheval de bataille depuis quatre ans. Dans ce contexte, le complexe culturel Al Houria de Fès a été le théâtre d’échanges culturels approfondis entre chercheurs, enseignants, étudiants et amoureux de l’histoire du 26 au 29 mars. « Les Rendez-vous de l’Histoire » sont organisés par l’AMAPH en coopération avec le Ministère marocain de l’Education Nationale et l’Ambassade de France au Maroc. Il s’agit de la quatrième édition d’une série de conférences et tables rondes. Après « La Méditerranée dans l’histoire » en 2005, le « Maghreb Contemporain : permanence et mutation » en 2006 et « Maghreb-Afrique subsaharienne » en 2007, c’est de la thématique « Orient-Occident » dont il était question à Fès. Des chercheurs comme Abdesselam Cheddadi, Daniel Rivet, Adbelahad Sebti, Maurice Sartre et Mohamed Hatimi ont animé les débats avec des intervenants de poids comme Nathalie Davis, Joanna Wronecka, Stuart Shaar ou encore Fatiha Benani pour ne citer qu’eux. « L’idée des rendez-vous de l’Histoire s’appuie sur l’expérience menée à Blois depuis 1998 » explique Maurice Sartre, spécialiste du monde romain oriental. Et d’ajouter : « L’expérience avait séduit les collègues marocains qui ont décidé de faire la même chose. Le concept est le même. La finalité est de permettre la rencontre entre spécialistes et un échange entre professeurs, historiens, étudiants, etc ». « Ethnocentrisme et centralité dans les mondes gréco-romain, chinois et musulman », « Léon l’Africain : l’oriental occidentalisé », « L’image de l’autre à travers les manuels d’histoire », « Fès : 12 siècles d’Histoire », « Des figures de passeurs », « La fondation des Fès entre tradition du Qirtas et la recherche académique », font partie des thèmes abordés sous différents angles lors de ces quatre journées. (more…)

Tagged with: ,