Maroc Infos

Marrakech Grand Prix

Posted in Economie, Sport by hichambennani on juillet 20, 2008

Super Morocco GP II

50 ans après le Grand Prix de Formule 1 qui s’est déroulé à Casablanca, une nouvelle compétition internationale voit le jour à Marrakech.

Panneau 400x200cmL’histoire du sport automobile au Maroc remonte à 1912. Cette date correspond aux premiers raids qui se sont déroulés sur les terres marocaines. Depuis, plusieurs compétitions plus ou moins prestigieuses ont eu lieu. La plus marquante reste le Grand Prix de Formule 1 du circuit de Aïn Diab à Casablanca, remporté par Stirling Moss le 19 octobre 1958. A cause d’un carambolage meurtrier, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) refusa que cette compétition se poursuive l’année suivante. De nombreuses courses (ou rallyes) ont eu lieu par la suite, mais aucune n’a affolé les compteurs.

De nos jours, le World Touring Car Championship (WTTC) est l’une des trois séries de championnat international que compte la FIA, avec la Formule 1 et le WRC (Championnat du monde de Rallye). Après Pau, Monza, Macao, Brands Hatch et quelques autres villes, Marrakech rejoint la prestigieuse liste des destinations FIA WTCC. Ce Grand Prix était jusque là présent sur trois continents : l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Il existera désormais en Afrique, grâce à un accord entre les promoteurs marocains, Eurosport et FIA WTCC. Marrakech Grand Prix est la concrétisation du rêve de deux jeunes entrepreneurs, Aly Horma et Islam Zahid. Avec le soutien du groupe Menara et plus particulièrement de son fondateur Abderrahmane Zahid, les deux coéquipiers ont passé la vitesse supérieure pour mettre en place cet événement.

« Le Maroc n’a pas eu sa coupe du Monde de football, mais il aura son grand prix automobile » déclare Islam Zahid, loin d’être sur les rotules. S’inspirant d’une étude consacrée à l’impact économique de la course FIA WTCC de Porto en 2007 et basée sur des chiffres de l’Organisation Mondiale du Tourisme, Aly Horma avance le chiffre de 52 millions d’euros d’impact économique autour du GP. Ce qui correspond à l’ensemble des dépenses engagées par les équipes, les constructeurs, les organisateurs, la presse, les sponsors, et les touristes ainsi qu’à la couverture médiatique. Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 2 juillet 2008, Marcello Lotti, Manager General du FIA WTCC a assuré que les plans du circuit avaient été validés par la Fédération, et que Marrakech était une destination de choix pour le championnat.

Coup d’accélérateur
Aly Horma, Président du Marrakech GP est un ancien banquier, lauréat de l’INSEAD, et ayant fait carrière sur les places de New York et de Londres. Il a fait son retour au Maroc en janvier 2007. Les infrastructures de Marrakech Grand Prix pourront accueillir 5000 organisateurs et participants (FIA WTCC et Eurosport ) pendant une semaine. Une manifestation qui permettra la création de près de 700 emplois directs et indirects dans la construction, les services et la restauration. Environ 100 000 spectateurs seront attendus du 1er au 3 mai 2009 et près de 113 millions de passionnés pourront suivre la street race par le biais d’Eurosport. Les promoteurs de Marrakech GP ont signé pour trois ans et le contrat est renouvelable. Sa pérennité ne sera assurée que si les organisateurs sont à la hauteur d’un tel événement et que le gouvernement continue à le soutenir et à s’impliquer de façon effective.

D’après Jeremy Dickson, Directeur de D3 Motorsport, (leader mondial dans la conception, la construction et l’aménagement de circuits automobiles depuis près de 50 ans), « ce bijou technologique constituera l’un des meilleurs tracé de cette catégorie de véhicules ». Situé au sud de la ville, dans le prolongement de l’avenue Mohamed VI, ce circuit sera « en face des montagnes de l’Atlas et sera esthétiquement l’un des plus beaux du monde » ajoute Jeremy Dickson. La compétition sera ponctuée d’autres courses, appelées « courses de support » pour permettre à d’autres types d’autos de rouler sur l’asphalte marrakchi. A l’heure où le tourisme est freiné à Marrakech, cet événement majeur devrait donner au secteur un nouveau coup d’accélérateur. « Cette rencontre concerne tous les Marocains. A nous tous de montrer à la planète que le Maroc peut accueillir un Grand Prix, qu’il peut mettre sur pied un circuit automobile aux normes draconiennes de la FIA et qu’il est capable de mobiliser ses ressources et ses gens pour se hisser au niveau des grandes destinations sportives et touristiques du monde, afin d’attirer les regards de millions de téléspectateurs» conclu Aly Horma, président du GP de Marrakech. Pataquès ou nouveau départ de l’économie dans la cité ocre ? Seul l’avenir nous le dira.

Hicham Bennani

Le Journal Hebdomadaire, juillet 2008

http://www.marrakechgrandprix.com

http://www.fiawtcc.com/fiawtcc/mcd_dia960.shtml

http://jbbassibey.free.fr/

Advertisements

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Naim said, on septembre 7, 2008 at 1:49

    Excellent blog. Je viens d’en découvrir l’existence grâce au lien vers mon site (Merci). Il faut inscrire ton blog dans les agrégateurs pour plus de visibilité. I’ll be back 😉

    A bientôt.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :