Maroc Infos

Maroc-Palestine

Posted in Maroc by hichambennani on janvier 15, 2009

La rue gronde

 

Suite aux assauts israéliens sur Gaza, plus d’un million de Marocains se sont mobilisés aux quatre coins du Royaume. Manifestations, pétitions, dons… autant de réactions épidermiques.

 

Dimanche 4 janvier. La grande horloge de la gare de Rabat-ville affiche 10h30. Le ciel est gris et quelques gouttes de pluie perlent. Des manifestants, venus de toutes les régions du royaume, affluent vers la place Bab El Had sont afin de montrer leur indignation aux assauts israéliens sur la bande de Gaza. « Nous avions demandé à chaque parti présent sur les lieux de s’organiser », nous confirme Khalid Soufiani, coordinateur du groupe d’action national de soutien à l’Irak et à la Palestine, qui a chapeauté les événements de la journée avec l’AMSLP (Association marocaine de soutien à la lutte du peuple palestinien) et avec des membres des trois congrès panarabes du Maroc. « Membres de partis politiques, intellectuels, artistes, étudiants, sportifs, hommes, femmes, enfants… Personne n’a manqué à l’appel », atteste Khalid Soufiani. Les islamistes, bien organisés comme à leur habitude, ont très vite attiré vers eux les petits groupes d’anonymes, par le biais d’Al Adl Wal Ihsane, du PJD et du Mouvement unicité et réforme. Dans leurs bataillons, les hommes sont à l’avant, les femmes à l’arrière. D’autres partis sont également de la partie, aux côtés de plusieurs associations de lutte pour les droits de l’homme.

 

Officiels, cagoulés et enfants

11 heures. La marche commence enfin. Les forces de l’ordre, pas bien loin, restent discrètes. En tête du cortège : les officiels, ceux qui tiennent à leur image de marque avec entre autres, Khalid Naciri, ministre de la Communication, Nouzha Skalli, ministre du Développement social, Abdelouhed Radi, ministre de la Justice, Ismaïl Alaoui, secrétaire général du PPS, Abdeliliah Benkirane, secrétaire général du PJD et Mohamed Laenser, secrétaire général du MP. Juste derrière : le peuple. Chacun son look, chacun son slogan. « Victoire au peuple martyr », « Vive la résistance à Gaza », « Condamnation populaire des régimes arabes », scandent notamment un groupe de jeune, vêtus de kéfiés noir et blanc, brandissant le drapeau du « peuple martyr » floqué d’une étoile à cinq branches, rappelant les couleurs nationales. Sur l’avenue Mohammed V, des manifestants brûlent le drapeau israélien. « Morts aux juifs », « L’armée de Mohammed va revenir », « Vive le Jihad », hurlent des silhouettes encagoulées comme des terroristes, mitraillette en carton à l’épaule. De jeunes bambins hauts comme trois pommes les accompagnent dans leurs incantations. D’autres brandissent vers le ciel , en pleine avenue Hassan II, des pancartes en forme de chaussures qui rappellent la récente mésaventure de Bush et entonnent des slogans pointant du doigt la « politique pro-américaine du pouvoir marocain » ou se prononcent « contre le ministre juif marocain ». La déferlante s’achève vers 16 heures. Les nombreux manifestants s’éparpillent dans la nature comme des hooligans de retour d’un stade.

 

Un mort à Marrakech

Ce rassemblement est le plus important au Maroc en faveur de la cause palestinienne depuis 2002. Selon la presse officielle, la marche a regroupé des dizaines de milliers de Marocains. Mais d’après les organisateurs et les estimations de la chaîne Al Jazeera, plus d’un million de personnes ont défilé à Rabat. La démonstration serait donc l’une des plus impressionnantes dans le monde, puisqu’on parle « officiellement » de dizaine de milliers de manifestants en Turquie, de milliers de personnes en France et d’environ 5000 en Lybie, en Australie et à Montréal. Depuis le début de l’opération israélienne, une vingtaine de villes dont Casablanca, Marrakech, Fès, Oujda, Settat et même l’enclave espagnole de Melilia ont vu les Marocains sortir dans les rues. « A Marrakech, un étudiant est décédé suite à une blessure au crâne provoquée par les forces de l’ordre », nous rapporte un membre de l’AMDH.

Autre soutien : une opération de collecte de médicaments à destination du Croissant rouge palestinien pour Gaza, initiée le 31 décembre par Hamid Ben Elafdil, directeur du Centre régional d’investissement de Casablanca et soutenue par la CTM, le syndicat des pharmaciens du Maroc et la Royal Air Maroc, a récoltés près de 8 tonnes de médicaments provenant de plusieurs villes du Maroc. L’éditeur Bichr Bennani a, de son côté, lancé une pétition « à tous les citoyens épris de justice et de paix pour couper toute relation avec un Etat barbare et pour lutter contre l’importation et la consommation des produits d’origine israélienne », nous déclare-t-il. Cela ne changera pas la situation humanitaire à Gaza, mais c’est de bonne guerre.

 

Réactions officielles

Des messages forts

 

Jeudi 7 janvier, le ministère des Affaires étrangères s’est dit prêt à recevoir « immédiatement », dans des hôpitaux, 200 Palestiniens blessés. Dès la veille du jour de l’an, Mohammed VI avait lancé un message aux « pays amis » pour qu’ils « prennent leurs responsabilités en vue d’assurer la cessation des violences ». Autre prise de position, d’après le quotidien arabophone Al Jarida Al Aoula, les fiançailles de la princesse Lalla Soukaïna, qui devaient avoir lieu les trois premiers jours de l’année, se sont déroulées dans la plus grande discrétion. Et la majorité des mariages ou fiançailles prévus dans le pays ont été reportés. Dans le même temps, le ministre de la Communication a annoncé, comme dans d’autres pays arabes, l’annulation des émissions télévisées prévues pour le réveillon. Et ce « en respect pour le peuple marocain après l’agression israélienne abjecte contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza », a déclaré Khalid Naciri devant le Parlement, le 31 décembre. Et d’ajouter que ces programmes n’ont « plus de raison d’être ». Des feuilletons « habituels » ont finalement été diffusés, à la place des shows télés pourtant en majorité pré-enregistrés.

 

Hicham Bennani

Article paru dans TelQuel, numéro 355

 

 

Publicités
Tagged with:

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Yann said, on janvier 17, 2009 at 3:28

    Salut, Hicham. A Paris, c’est pas triste non plus. On n’a désormais plus rien à envier aux défilés londoniens. La rue est tenue par les islamistes de tous bords et pas mal de suivistes bien remontés.
    voici quelques impressions surla manif du 10 janvier et une video que j’ai faite.
    http://redacnomade.over-blog.com/article-26774967.html

    A propos de Al Adl Wal Ihsane que tu cites, un comité du Mrap m’a encore confirmé les liens entre la direction nationale et le mouvement de cheikh yassine à propos d’une saisie de la CPI concernant Gaza. Un communiqué ici http://www.mrap-landes.org/spip.php?article239
    il y a quelques mois, c’est une militante de la branche française du mouvement qui formait les militants mrap qui intervenait dans les écoles avec une belle brochette de communautaristes et religieux.
    on progresse… 😉

  2. Reb said, on janvier 25, 2009 at 9:36

    J’ai décidé de modifier l’orientation de mes études vers un sujet qui semble avoir plus d »intérêt pour la communauté marocaine de blogueur – la liberté d’expression et les droits de l’homme Le nouveau sondage sur la Blogoma est disponible au lien suivant: http://www.surveygizmo.com/s/91515/blogoma-research

    Ca ne devrait pas vous prendre plus de 15 minutes. Vous avez jusqu’au 16 Mars pour le finir. Merci!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :