Maroc Infos

Sala Al Jadida

Posted in Maroc by hichambennani on mars 16, 2009

La cité perdue

14 ans après ses travaux de lancement initiés par Hassan II, Sala Al Jadida s’avère être une ville dortoir sans aucun charme et gangrénée par une multitude de problèmes. Reportage.

p1000149

photos Hicham Bennani

Vous êtes à Rabat. Vous désirez vous rendre à Sala Al Jadida. Rien de plus simple. Prenez l’autoroute en direction de Fès. Allez tout droit. Vous traverserez des paysages verdoyant à couper le souffle. Au bout de dix minutes, vous arrivez à un croisement. Un panneau indique clairement : Sala Al Jadida. Si vous empruntez le bus, le voyage sera un peu plus long : au moins une heure ! Deux gendarmes supervisent la circulation. Regardez-les bien, car ce seront probablement les derniers agents que vous croiserez. De prime abord, la ville, qui domine sur 130 mètres d’altitude la vallée du Bouregreg, ne souffre d’aucun mal. Sala Al Jadida, environ 200 000 habitants, semble propre et bien entretenue. Mais ceci n’est qu’une façade et la réalité est tout autre. Dans un silence d’enterrement, les rues dégagent marasme, nonchalance et ennui. Nous sommes bien loin des promesses mises en avant dans le flyer de présentation de la ville, destiné à aguicher des Marocains au faible pouvoir d’achat.

L’anarchie totale

« Vivre en paix et retrouver cette qualité de vie oubliée, tout en en bénéficiant des avantages et facilités d’une ville p1000141moderne. Ce rêve est désormais possible », pouvait-on lire en 1998 sur ce document, qui laissait entrevoir « un lieu privilégié », «une ville bien pensée» ou encore « une ville attachante». Aujourd’hui, ce tableau idyllique promis par les bureaux de vente est un mirage. Les critères nécessaires à la définition d’une ville ne sont pas réunis. Seuls des murs ont été vendus aux acquéreurs. L’absence totale d’agents de la circulation et de petits taxis dans les artères de la cité saute aux yeux. « L’inexistence de petits taxis est due à un manque de rentabilité », atteste un professionnel du secteur des transports qui précise que « pour être rentable, un taxi doit desservir la ville de Salé. Or, les usagers de Sala Al Jadida n’auront jamais les moyens de payer cette course et opteront pour le bus ». Ce qui explique la présence illégale des taxis collectifs qui même s’ils sont censés ne pas pénétrer à l’intérieur du périmètre urbain, circulent de façon anarchique et concurrencent les bus. Les sociétés Joumani et Bouzid exploitent la même ligne. « Il y a concurrence acharnée des deux compagnies qui fait que leur vitesse de croisière est très dangereuse », dénonce un chauffeur de bus. « J’ai ramené des gens de Rabat. Ils m’ont demandé de les déposer chez eux pour éviter de marcher 20 minutes ou d’attendre le bus », raconte le chauffard d’une vieille guimbarde blanche qui se dit « tranquille puisqu’il n’y a pas de policiers pour faire régner l’ordre ». Si griller un feu rouge est monnaie courante et que la police est absente, qu’arrive-t-il en cas d’accident ? « Lorsqu’il y a accrochage, la police contacte les autorités de Salé pour faire un constat et nous sommes obligés d’attendre au moins une heure », témoigne un autochtone. Plus grave encore, qu’en est-il de la sécurité des citoyens ? « Il faut éviter de sortir le soir. Les agressions, la prostitution et la vente de drogue douce et dure sont très développées ici », se plaint un épicier. Sala Al Jadida n’a plus de Wali depuis 2003. Aujourd’hui, la ville dépend de la Wilaya de Salé. Selon un fonctionnaire de police, ce départ a profondément affecté les moyens humains et matériels. « En 2003, nous étions plus de 200 agents dans les deux commissariats de la ville. Aujourd’hui, nous sommes seulement une dizaine », confie cet agent dépité, avant de conclure qu’avec « deux véhicules pour tous les habitants », il est impossible d’assurer la sécurité. « La police rechigne toujours lorsqu’on appelle à l’aide », se plaint Hamid. Ce délégué médical de 46 ans vit à Sala Al Jadida et a la chance de posséder une voiture, c’est pourquoi « de toute façon, je préfère sortir à Rabat le soir car il n’y a aucune activité intéressante : pas de cinéma, de café correct ou même de grande surface ». En 2000, Hamid, père d’une famille de 4 enfants a acquis un 63m2 en payant 1500 dirhams par mois sur 20 ans. Depuis, son salaire est toujours de 5000 dirhams…

Chape de plomb

Autre défaillance criarde de « Salé la nouvelle » : il n’y a pas d’hôpital ni de service d’urgences ! Seulement deux p1000158centres de soins qui s’alignent sur les horaires continus des fonctionnaires (9h à 16h) sont ouverts aux badauds. Un médecin généraliste (un seul !) assure une permanence de 21 heure à minuit. « Nous manquons cruellement de moyens et d’effectif pour accueillir tout le monde », confie une infirmière. « Il est inadmissible que les blessés graves ou femmes enceintes doivent attendre une ambulance pour les acheminer jusqu’à Salé », poursuit la jeune femme. Moins grave, mais tout aussi inquiétant, l’éducation est loin d’être à la hauteur des attentes des citoyens. Manque d’enseignants, de financement, de structures… rien ne va. « Il n’y a qu’une seule école primaire publique. Je suis donc obligé de traverser la ville pour me rendre à l’école », témoigne un enfant de 9 ans. Pour palier au manque d’activités culturelles, l’Etat, par le biais du ministère de la culture, a choisi Sala Al Jadida pour héberger une de ces vingt « Maisons de la culture ». Avec un nombre de livres qui frôle le ridicule et une dizaine de malheureux ordinateurs, cet établissement, malgré les efforts incessants de ceux qui le dirigent, ne peut accueillir énormément de visiteurs et inciter les jeunes à sortir de l’oisiveté. La preuve : le lieu compte seulement 300 adhérents. Dernier point à signaler dans ce tour d’horizon d’une ville qui se voulait être un modèle pour les nouvelles arrivantes : le traitement des déchets est loin d’être au point. «Nous sommes une quarantaine à assurer le ramassage des ordures», assure un employé de Véolia, unique société à gérer les déchets de la ville. « Pour balancer leurs poubelles, les habitants sont obligés de se déplacer jusqu’à des points de dépôts précis qui sont parfois assez loin de leurs habitations », constate ce balayeur. Peu rassurant, pour une ville bourrée d’ambition située non loin du parc Technopolis de Salé, censé générer 300 000 emplois d’ici 2013. Pour réaliser les souhaits de Hassan II, qui avait lancé les travaux de cette « ville nouvelle génération » le 11 juillet 1995, il va falloir que les autorités compétentes repensent la politique d’urbanisme de la région. Le paysage fait étrangement penser aux HLM des banlieues parisiennes. Malgré ses problèmes, Sala Al Jadida attire toujours des Marocains venus des quatre coins du Royaume. Ce gigantesque projet qui a fini dans les temps en réalisant six appartements par jour, a largement dépassé ses ambitions qui étaient d’accueillir 120 000 habitants. Mais au prix de l’étouffement et d’une chape de plomb sur la ville.

HICHAM BENNANI

pour Le Journal Hebdomadaire du 15 mars 2009

Publicités
Tagged with: , ,

30 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Simpldespry said, on mars 17, 2009 at 6:23

    Faut ajouter qu’il n’existe d’une seule mosquée et pour s’y rendre en voiture, c’est une mission presque impossible

  2. khalid said, on mai 26, 2009 at 10:22

    bsr khalid de SLJ, d’abord je vous remercie pour cet article surtout que y a peu de gens qui s’interesse a cette je dirait petite ville qui continue a selargir d’une année à une autre.
    j’ai des petites remarque:
    en ce qui concerne l’éducation vous avez citer quil ya juste 1 ecole primaire alors et d’apres ma connaissance ya au moins 3 ecoles primaire PUBLIC ( abdellah ben hasoun omar ibn abd laziz et une autre je me rappele pas de son nom prs de hamam kenza), c’est vrai que SLJ (sla el jaida) souffre de l’insiffusance des écoles et je parle essentiellement des colleges et des lycées (2 colleges+1 ouvertes dernierement et 2 lycée) et là je suis toute à fait d’acord.
    a propos de la santé là aussi je suis d’accord je pense que la première des choses qu’il en faut c’est le problemes des hopitaux ou juste les centres sanitaires :).
    La sécurité bon là pas de commentaires.
    pour le traitement des déchets je dirait qu’avec la socièté Veolia on a au moins touché la différence entre les déchets sur les 9wadss (dsl) et les contenaires (je parle surtout de Mimoza :D).
    finalement je souhaite vraiment que les prochaines elections seront une occasion pour mettre en place des solution efficaces et con,cretes a ces problemes.
    ah pour le terme « L’anarchie totale » je peux vous dire que SLJ est une des villes tranquilles surtout f ssba7 mais pas le soir :D.
    Merci.

    • fatima zahra said, on mai 5, 2012 at 11:14

      pour moi maintenant il ne souffre plus et il y a beaucoup des écoles sans les sitez

  3. ait lhaj said, on juin 26, 2009 at 9:12

    ci jinyal hadchi li kayn tu as rison

  4. ait lhaj ilyas said, on juin 26, 2009 at 9:14

    wah hadchi li kayn akhay mkdbtich kantmna t wsa3 fhad lmwdo3 ktar

  5. aziz said, on juillet 4, 2009 at 6:37

    oui c est vrai ça mais il ya des autres problémes trop grave qui ‘elle interéser les jeunes SLJ .

  6. Aziz said, on juillet 4, 2009 at 6:47

    oui vs éte raison a quelque choses mais il ya des autres problémes qui’elle interéser les jeunes de SLJ et plus Importante par Ex: le chomage ……

  7. Maria said, on juillet 20, 2009 at 4:16

    oui oui hna 3arfih hadachi kayan wlakin matchofach ghir ljanib silbi ok khoya lool @+

    • Aziz said, on septembre 3, 2009 at 1:58

      dsl ngolik bi2ana sala ljadida mab9a fiha hta janib ijabi wtgool safi makyn rir ljawanib salbya katzad jour aprés jour lay ktab salama

  8. DeViL said, on août 9, 2009 at 6:30

    chwi 1 habitan de slj j’ai 2O ans ..pour tt vs dire cette ville de slj é vraimen une catastrophe pour une generation aussi ouverte ke la notre..nous manquons preske de tt ici sauf du calme..et meme ce calme disparai une foi la nuit tombé ..les rues deviennent dangereuses ..le trafic de drogue ..l’abssence de tt moyen de distraction..c la galere …en tt cas merci d’avoir pensée a nous j pensai k’on ns avait oublié ..

  9. Ramzi Belgaform said, on septembre 29, 2009 at 2:18

    sala al jadida khassraaat bzaaaaaafff

  10. jalal yassin said, on octobre 5, 2009 at 9:05

    ana kangouuuuuuuuuuul ana had sala al jadida 3mrat w bzaf w bla 9yass

  11. kim said, on octobre 24, 2009 at 8:00

    je dis que la ville de sala al jadida est la belle ville du monde
    j’y passé mes plus agréables moment de ma vie,oui ci ca,des souvenirs inoubliables.
    c’est une terre qui ma acceuiili a bras ouvert.des souvenirs qui surgissent au fond de mon acoeur par amour de cette terre.et si un jour j(aurai de l’argent j’acheterai labas un appartement et je le laisserai comme souvenir.et je defenderai cette terre avec tous ce qui j’ai ,et si j’aurai une attestation de residance labas je me presenterai pr les elections législatives,seulement pr defendre la population de cette terre sans rien ,car tout simplement je l’aime .
    votre ami.

    • mehdi said, on mai 21, 2010 at 7:47

      Ben t’es bien la seule à aimer ce coin pourri. Ca ressemble plus à une déchetterie en plein ciel qu à une cité. lol

  12. khalid said, on octobre 29, 2009 at 11:56

    salam c khalid 2eme personne qui a laissé un commetaire je te remercie khoya Kim je ss tt à fé dacord avec toi SLJ la plus belle vile au monde wlah malgré plusieurs choses khass ghir les jeunes dyal la ville it7arko pasque le changement ne va po arriver en croisant nos mains mé plutôt en travaillant sur cela et inchallah SLJ va changer.
    khalid SLJ

  13. kim said, on novembre 7, 2009 at 4:53

    merci khalid
    et je dis que j’aime sala al jadida
    et nul ne peut m’enlever de mon coeur
    nul ne px m’oter l’amour de ctte ville hay malaki
    je l’aime au fond de mon coeur car j'(y passé les momment les plus agréables de ma vie oui de ma*vie
    j’ai labas mes meilleurs amis
    car j’y trouvé des bons hommes
    oui des hommes sympas qui mon acceilli avec bras ouvert et sans conditions
    j’ai aimmé cette terre je ci pa pr quoi
    Dieu ma décrit cette terre
    je voudrais enterré ds cette terre
    je l’aime
    et si les habitants de cette ville sala aljadida sont pret pr voter pr moi
    je la defenderer de toute la puissance que dieu ma donné
    oui
    et oui
    j’aime cette terre
    je la connais trées trés bien
    avec ses rues
    boutiques
    tout
    tout
    ci ca
    oui

    je t’aime sala al jadida

  14. Kim said, on décembre 13, 2009 at 7:36

    j’ai visité aujourdh’hui sala aljadida
    des souvenirs surgissent en moi
    oui des souvenirs,rien que de beau souvenirs,sur tous le trajet qui relié saja al jadida a rabat
    avec le bus 35 et 17 bis et 46 c’est formidable
    quand je prend ces bus des souvenirs surgissent en moi oui
    avec ses bains :sa3dia,hlal,kanza,et j’enchaines … la ville de sala al jadida se place comme le premier pole urbain au niveau national.belle ville et beau emplacement sur autouroute,3arjate,kamouni,..
    c’est impicable,avec son super marché RIM et autres ,la banque populaire,c’est vraiment sympa comme milieu de vivre.
    je n’ai que des souvenirs pour cette ville que j’appelle HAY MALAKI et pas sala al jadida
    oui
    HAY MALAKI HAY MALAKI
    C4EST CA SON NOM COMME IL était
    je sais pas qui a changé son nom!!!!!

  15. khalid said, on décembre 13, 2009 at 7:43

    je suis tt à fé daccord avec toi kim hay al malaki version originale de son nom sala al jadida une ville tres ters magnifique meme que des uns l’ignore.
    tu sais quoi on peut faire meme un groupe sur face ou qqch comme ça sur notre petite ville que penses tu?

  16. kim said, on décembre 15, 2009 at 9:48

    les années passent les mois et les jours passent trés vite
    et c’est notre vie qui s’achemine vers la veilleisse
    mais les années que j’ai passé la bas étaient un roman de ma vie
    oui un toiurnant
    et je trouve difficile de les oubliées
    j’espère que dieu me donnera de l’argent
    et j’achéterai un appartement labas

  17. kim said, on décembre 30, 2009 at 9:36

    avec toute ma vie et ma mort
    de tous ce que j’ai écrit et je veux écrire
    durant ma vie
    e toutes mes passions
    mes amours pr cette femme agréable

  18. kim said, on février 3, 2010 at 8:07

    j »‘ai été décu pendant des années de ma vie mais l7amdollah daba cava bien .ji appris bq de choses.ya foli ya ro7 ya ro7i ro7.laah yarhamak ya chik makawi.mais daba ana l9it 7obi .radi natzawaj f mois huit.chofi zohor wi t3alim fi sala lgadida 7obi 7ayatti.cho cho chof chof.kayane chi moghania f sala jadida ntzawajha.khali lik chi twijina fog fakhar warak l bossane f sala jadida ya labas bq de femmes divorcé .7waaaa tmak a khayi.ri7a dial tbabine kata3ti m tobis.7wa ya salam ayams 7ilw ya m3alim.chof wi t3alim.wi nargiss mal yiine wi chmal.chofi dania.kif hia.ayam 7ilwa sara7atane.avec li appartements de sala lj vriment ci bon.cinq ans dial nik.7obi lik ya misre .ya foli ya ro7 ya saj hob wa hawa.ayam ajmal aam fi saj 7obi.7awite o nakine.o ana daba barinatawaj b hobi.habibti .

  19. kim said, on mars 19, 2010 at 6:38

    DANIA M9AWDA BESSAH

  20. KIM said, on mai 26, 2010 at 5:33

    ZWAMEL
    97AB BNATE L97AB
    BNATE TAABONE
    AOLAD ZWAMEL
    IN3AL DIN MKOM
    OLAD 97AB
    9AWADATE
    TABONE
    MKOM
    SIRI
    TATHAWAW
    OLAD
    97AB
    DIN
    MKOM
    YA
    ZWAMEL
    YA
    OAD
    ZAAB
    YA OLAD L9AWADATE
    TABON
    O ZBI
    F TBABEN MKOM
    OLAD 97AB
    ANA LI 7AWI MAWATKOM
    KOLHOM FATHO LIYA TBABANHOM
    9AWADATES

  21. KIM said, on mai 26, 2010 at 6:00

    0 TOMOBIL LI RKABTI FIHA MCHII T7AWSI
    O 3LACH MA RJA3TI FIHA O JITI F TAXI

  22. KIM said, on juin 10, 2010 at 7:30

    9ALWA F KARAK YAZAMEL YA OLD L9A7BA
    O FIN 7A9I F DANIA M3A HA ZWAMELS
    CHLAHBIA
    CHAFARA
    ZWAMELS
    O ZBI F KARAK KAYL3AB
    SIR TKHRA O TRAWATE 3LA KARAK
    YA OLD ZANIA
    L7WA DIMA 7WA O ZAB DIMA ZAB
    YAOLAD L9AWADA
    O ZAB ILA 9AM CHKON I9AD I3ACHRO
    MNKOM YA L3YALATES YA ZAMLATES YA BNATES L97ABES FATHO TBABENKOM
    VOILA LA VI VOILA LA MORT
    SIRO T9AWDO
    O DIMA SALA LJADIDA
    O ZAAB DIMA ZAB OL9LAWI DIMA 9LAWI
    OLI BARA TATHAWA TJI HNA
    FRANCA HIYA LI KHARJATE 3LINA
    ALAAH 3LA 7ALAWA
    RTA7 LI ABA
    SENSATION EXTRAORDINAIRE AVEC MALIKA
    GIGOLO
    JAZIRA
    ANA MANWALICH

  23. Gragui said, on juillet 29, 2010 at 12:43

    C’est quand le dernier jour de paiement pour l’inscription ?
    C’est quand les horaires d’ouverture ?

  24. teqi allah said, on août 5, 2010 at 3:01

    Désolé mais il y a de bonnes choses à SAJ. La vie y est beaucoup plu saine que rabat par exemple. Oxygène à gogo, peu de pollution. La ville est implantée au milieu d’un jardin naturel.

  25. mehdi said, on septembre 5, 2010 at 10:08

    A mon avis pour votre ville il n y a qu’à la raser et refaire autre chose de plus adéquat vis à vis de la population. Il faudrait des architectes pour les bâtiments et des archis pour les espaces verts. Y mélanger bureaux et logements avec un complexe commercial.

  26. KIM said, on septembre 13, 2010 at 3:02

    3id o 3wacher mabroka

  27. KIMO said, on octobre 3, 2010 at 3:38

    SOUVENIRS DES ANNEES DE PLOMB


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :