Maroc Infos

Yasmina Baddou

Posted in Interviews by hichambennani on avril 30, 2009

Depuis le 15 octobre 2007, date à laquelle elle a été nommée au ministère de la Santé, Yasmina Baddou communique très peu avec les médias. A la tête d’une institution encore malade, elle ne fait pas l’unanimité. La ministre revient, à cœur ouvert, sur ce qui lui est reproché et sur son bilan.


Que répondez-vous aux femmes médecins qui estiment avoir moins de droits depuis votre arrivée ?
Je ne suis pas d’accord. Depuis mon arrivée à la tête du département de la Santé, la situation des femmes médecins ainsi que leurs droits n’ont cessé de s’améliorer. (more…)

Ces Marocains qui font aussi la France

Posted in Société by hichambennani on avril 24, 2009

drapeau_france-p
Certaines célébrités marocaines qui vivent en France font partie  intégrante de l’Hexagone. Ces personnalités font même la Une de l’actualité dans leur pays de résidence. A tel point qu’elles incarnent, parfois, une certaine image de la France à l’étranger. Elles sont en quelque sorte la vitrine politique, culturelle et sportive du pays qui les a adoptées. Leur réussite est souvent décrite comme un modèle… Mais, revers de la médaille, ces figures sont également des instruments que véhiculent, notamment, les médias français en les présentant comme des exemples à suivre. Le secret de leur réussite ? Il réside probablement dans la capacité qu’elles ont eu à intégrer la dimension de leur double appartenance. Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? Comment ont-elles percé en France au point de devenir incontournables ?  Gros plan sur des destins croisés.

(more…)

Tagged with: , , , , , , ,

Fouzia Assouli Vs Fatima Kheir

Posted in Interviews by hichambennani on avril 18, 2009

 Fouzia Assouli,

présidente de la Ligue démocratique pour les droits de la femme (LDDF)

Dans un communiqué rendu public, vous vous dites profondément indignée par un spot publicitaire qui a été diffusé sur la chaîne El Aoula. De quoi s’agit-il ?

Le spot en question est diffusé depuis environ trois mois. Il représente une journaliste chargée de couvrir l’événement suivant : des femmes font une marche dans la rue brandissant des banderoles pour acheter leur marque de lessive préférée. Elles sont stigmatisées. Je n’ai pris connaissance de cette publicité que récemment. Elle est scandaleuse, parce qu’elle reproduit les stéréotypes, banalise le combat des femmes et crée un véritable amalgame chez les téléspectateurs. (more…)

Tagged with: ,

Mouvement populaire : Prémices d’un éclatement

Posted in Politique by hichambennani on avril 15, 2009

Les fidèles de Mahjoubi Aherdane ne cessent de quitter la Haraka depuis trois ans au profit des hommes de Mohand Laenser. A l’approche des élections municipales, les pratiques du secrétaire général du MP sont vivement critiquées.

Aherdane, président du MP

Les problèmes internes du Mouvement populaire (MP) prennent des tournures dramatiques. La loi sur les partis politiques oblige ceux-ci à créer des instances nationales pour gérer les accréditations. La question que tous les membres de la Haraka se posent aujourd’hui est la suivante : qui va gérer la commission des accréditations régionales pour les municipales du 12 juin ? (more…)

Tagged with: , ,

Ahmed Dlimi : l’homme des basses besognes de Hassan II

Posted in Décryptage by hichambennani on avril 10, 2009

L’ENIGME DLIMI

A la mort du général Oufkir, Ahmed Dlimi est le personnage le plus puissant du pays après Hassan II. Il devient le patron de l’armée mais aussi le responsable des services de sécurité et l’homme de toutes les missions secrètes. Enquête sur le mystère Dlimi.


par Hicham Bennani

«Dlimi est un Machiavel doublé d’un Richelieu version moderne». C’est ainsi que le qualifie le commandant Mahjoub Tobji qui a été sous ses ordres de 1980 à 1983, dans son livre Les officiers de Sa Majesté. Homme fort des années 1970, Ahmed Dlimi a été un acteur et un témoin essentiel des années de plomb. «Ses adversaires politiques voient parfois en lui un homme plus redoutable qu’Oufkir, un technicien des interrogatoires poussés qui n’hésite pas à opérer lui-même et en éprouve du plaisir», pouvait-on lire dans les colonnes du journal Le Monde en 1966. Excellent tireur, d’un calme intrigant, «il explose en colères brusques et assez terrifiantes», ajoutait le quotidien français. Dlimi est également le dernier militaire qui avait la confiance de Hassan II. Beaucoup pensent qu’il était l’oreille des services secrets français et britanniques. Ou encore qu’il collaborait avec le Mossad israélien. Ami du prince Moulay Abdallah, homme à tout faire de l’ancien monarque et diplomate à ses heures, Ahmed Dlimi ne parlait pas des gens en bien ou en mal. Discret, il était connu pour être l’homme des basses besognes. Bon vivant et amateur de femmes, fan de Jil Jilala, il a amassé une des plus importantes fortunes du pays. Au sommet de sa réussite, Dlimi avait donc tout pour lui. Est-ce pour cela qu’il est mort dans des circonstances douteuses ? Au même titre que la disparition de Mehdi Ben Barka en octobre 1965, la mort de ce haut gradé demeure une véritable énigme. Pourquoi le cas Dlimi n’a-t-il pas fait l’objet de plus d’intérêt ?
Le livre de Tobji est à ce jour le seul ouvrage qui souligne suffisamment l’importance du rôle de Dlimi sous le règne de Hassan II. Et pourtant, Tobji n’est pas un historien, mais un ancien militaire, victime, de surcroît, de la toute-puissance de son supérieur hiérarchique. Tous les autres documents de référence qui s’attardent sur les hommes-clés de l’ère hassanienne se focalisent surtout sur l’opposant Mehdi Ben Barka, le général Mohamed Oufkir et le ministre de l’Intérieur Driss Basri.
Aucun livre n’insiste sur le parcours de Dlimi qui a été l’homme le plus important du Maroc (après le roi) après la mort d’Oufkir.
Le journaliste Ignace Dalle, qui s’est intéressé de près à l’histoire politique du royaume, voit en Dlimi un personnage sulfureux. «Il est mort officiellement d’un “accident de voiture” et a eu des funérailles officielles. Mais tout porte à croire qu’il complotait contre la monarchie et qu’il a été liquidé. Difficile d’écrire sur un personnage aussi mystérieux, aussi brutal et cruel que secret».
En dehors du Maroc, et notamment en France où Oufkir a toujours eu des admirateurs pour avoir combattu avec «héroïsme» en Indochine en tant qu’officier de l’armée française, Dlimi n’a jamais intéressé grand monde parce que ses faits d’armes se sont pour l’essentiel limités à torturer et à réprimer ses compatriotes, conclut Ignace Dalle. (more…)

Tagged with: , , ,

Coco de Gad Elmaleh

Posted in Culture by hichambennani on avril 4, 2009

c0c0 ce (z)héros !

Si Gad a été «en haut» pendant une longue période, son nouveau film le propulse bien bas.

Parallèlement à son succès en France, le dernier long métrage de Gad Elmaleh a attiré de nombreux fans dans les salles marocaines. A l’affût de la moindre farce, ces derniers se sont parfois retrouvés dans la peau des «dindons de la farce». Voici cinq bonnes raisons de ne pas aller voir Coco :

1- Le héros est recyclé
Gad Elmaleh est un très grand humoriste sur scène. Mais il ferait mieux de se concentrer uniquement sur ce qu’il sait faire. Dans son film, le héros, qui singe un juif marocain bling bling, s’embourbe dans une caricature grotesque. Le spectateur assiste à un one-man-show étiré durant une heure et demie. Beaucoup trop long pour un sketch qui ne dépassait pas les dix minutes dans son deuxième spectacle La vie normale. A la fois acteur et réalisateur, Gad a prouvé qu’il ne pouvait pas être devant et derrière la caméra en même temps. (more…)

Tagged with: ,

La face cachée de Marrakech

Posted in Société by hichambennani on avril 3, 2009

 Derrière sa clinquante vitrine, la ville ocre abrite encore de nombreux quartiers défavorisés où une grande population de démunis tente en vain de vivre dignement.

Par Hicham Bennani

douar-marrakech-g

Photos Hicham Bennani

Le Pacha. Une des plus grandes discothèques d’Afrique qui attire des visiteurs du monde entier. Entrée : 200 dirhams. Prix d’une bouteille de vodka : 1 200 dirhams. Il est 3 heures du matin. Plus de deux mille fêtards se trémoussent dans une ambiance house-électro. Danseurs et danseuses professionnels à moitié nus aguichent la foule. L’euphorie et le faste sont de mise. Parfois même à l’extrême. On se croirait en Europe. A l’extérieur, sur l’avenue Mohammed VI, l’artère  principale de Marrakech qui regroupe palaces, grands hôtels, restaurants et cafés de luxe, des enfants font la manche. Parmi eux, Aïcha quémande désespérément une petite pièce. Cette Marrakchia âgée de huit ans n’a pas le choix. Elle habite Diour El Boune, un quartier populaire en plein Marrakech. En ce 17 mars 2009, à l’aube, Aïcha rapporte un maigre butin (65 dirhams) à son père, maçon de son état. Situé à cinq kilomètres de la place Jamaâ El Fna, Diour El Boune est constitué de 13 000 habitations. Construites dans l’anarchie totale, elles sont toutes plus laides les unes que les autres. «Il suffit de donner un pot-de-vin au moqqadem de la région pour construire sa maison», dénonce un passant. (more…)

Tagged with: ,

Transports de Rabat

Posted in Société by hichambennani on avril 3, 2009

Magouilles préméditées

L’affaire a été manigancée avec brio par les autorités de Rabat : une société étrangère vient de remporter la gestion du réseau d’autobus de la capitale.

Par Hicham Bennani

Courir désespérément après un autobus fait partie du quotidien des Rbatis. Les usagers de la capitale se plaignent de la pollution, des agressions, de la conduite dangereuse, des bousculades, des retards et des tarifs trop élevés. Dépités, ils jettent l’opprobre sur les patrons de sociétés de transport urbain. Le 26 février dernier, une convention a été signée entre Veolia et les communes urbaines de Rabat sous la présidence du wali. Jeudi 26 mars, le groupe français a annoncé officiellement qu’il prendrait les rênes des transports à partir d’août 2009 avec deux autres sociétés marocaines. Ce nouveau départ marquera-t-il un changement ? Comment cette entreprise étrangère est-elle devenue, progressivement, une menace pour les sociétés d’autobus de Rabat, qui existent pourtant depuis 1986 et dont les contrats courent parfois jusqu’en 2016 ? (more…)

EXPLOSION A CASABLANCA

Posted in Maroc by hichambennani on avril 3, 2009
La voiture la plus proche de l'explosion, juste en face de la salle de jeu.

La voiture la plus proche de l'explosion, juste en face de la salle de jeu.

 4 heures en enfer

Par Hicham Bennani

La banlieue de Casablanca a été victime d’une explosion dans la matinée du mercredi 11 mars 2009. Il y aurait eu un mort et six blessés. Voici le film des événements, photos exclusives à l’appui. (more…)

Tagged with: , , ,