Maroc Infos

Jamal Alioui : «Erbati ferait mieux de se taire au lieu de critiquer les autres!»

Posted in Sport by hichambennani on octobre 23, 2009

Comment avez-vous vécu  la dernière défaite des Lions de l’Atlas à l’extérieur contre le Gabon (3-1), alors que vous étiez dans les tribunes ?

J’ai été vraiment déçu après ce match. Ce qui me chagrine, c’est que mon pays perde. Je ne parle pas sur un plan personnel. Que je joue ou que je ne joue pas, je suis le premier à être déçu. Je suis mécontent parce que l’équipe nationale a perdu.

Est-ce que le Maroc a des chances de participer à la coupe d’Afrique ?

Mathématiquement, il faut battre le Cameroun. Il faut aussi que le Gabon batte ou fasse match nul contre le Togo. Maintenant, vu le dernier match, ce sera très difficile.

Qu’est-ce qui explique les mauvais résultats de l’équipe ?

Le groupe n’est pas stable. Il suffit de voir le nombre de joueurs qui ont été appelés en équipe nationale ces dernières années. Une équipe nationale, c’est quelque chose qui se fonde sur la stabilité. Nous devons retrouver les valeurs que nous avions lorsque l’entraîneur Baddou Zaki était là.

Pensez-vous que Zaki aurait été l’homme de la situation ?

Tout à fait. Avec Zaki, il y avait une discipline. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Vous ne regrettez pas aujourd’hui de faire partie de l’équipe du Maroc alors que vous avez la double nationalité (franco-marocaine) ?

J’ai eu des problèmes en club à cause de l’équipe nationale et je ne regrette rien. On ne m’a pas appelé pendant deux ans, et j’ai quand même suivi les résultats de l’équipe nationale. Quand les gens me traitent d’immigré, je leur réponds que je suis plus marocain qu’eux ! Le Maroc c’est mon pays, personne ne me l’enlèvera.

Vous adressez un message à qui ?

A certains joueurs comme Monsieur Erbati. Il a fait des déclarations scandaleuses à la presse. Personnellement je n’ai jamais dit de mal d’aucun joueur. Je n’ai pas joué la coupe d’Afrique au Ghana et je n’ai critiqué personne pour autant. J’ai toujours respecté tout le monde. Il serait plus judicieux pour ceux qui me cherchent querelle, de faire leur autocritique avant tout. Au vu du passage de Erbati à Marseille et aux Emirats, qui sont des échecs cuisants, il ferait mieux de se taire et regarder ce qu’il a fait au lieu de critiquer les autres.

Comment expliquez-vous les propos de Erbati ?

Il n’a pas critiqué les joueurs du championnat marocain. Il a fait des réflexions déplacées sur Mbarek Boussoufa, Youssef Hadji et moi. Ses propos font mal. Il a essayé de me faire endosser la responsabilité du but pris contre le Togo alors que c’est lui qui a perdu le ballon au milieu de terrain juste avant le but ! Je le redis, qu’il assume ses erreurs au lieu de se faire l’avocat du diable !

Il y a donc toujours deux clans au sein de l’équipe du Maroc ?

C’est indéniable. Il y a toujours les Européens d’un côté et les joueurs locaux de l’autre.

Que pensez-vous du choix de la fédération de nommer quatre entraîneurs ?

Je suis contre cette idée. Avec plusieurs personnes qui décident, il y a forcément des désaccords et des ambiguïtés. Quant je vois que certains joueurs ne sont pas sélectionnés, je ne sais même pas qui prend ce type de décision.

Comment jugez-vous le président de la fédération de football ?

J’ai déjà eu la chance de le rencontrer. Nous avons un super président que nous devons laisser travailler. Il essaye de faire de son mieux pour la sélection. J’espère que grâce à lui, nous allons revenir à notre niveau d’antan.

Il est donc possible, qu’avec les nouveaux membres de la fédération, le Maroc obtienne de meilleurs résultats…

Evidemment. Mais il faut les laisser travailler. Même le général travaillait super bien ! Maintenant s’il y a des gens qui pensent à leur intérêt personnel au lieu de penser au bien de l’équipe nationale, ce n’est pas de la faute des présidents. Le président fait du mieux qu’il peut.

Est-ce que le président ne devrait pas s’entourer davantage de spécialistes du football ?

De grands joueurs comme Mustapha Hadji et Noureddine Naybet pourraient aider les Lions de l’Atlas, compte tenu de leur vécu et de leur passé de joueurs. Ce sont des joueurs qui ont marqué l’équipe nationale.

Mais Naybet est déjà conseiller de la fédération…

Oui, mais il faudrait lui donner un peu plus de responsabilité concernant les choix du terrain.

Qui pourrait être le futur entraîneur des Lions de l’Atlas ?

Je verrais Luis Fernandez. C’est une personne qui a du caractère, qui amène de la discipline, qui ne se laisse pas faire, même lorsqu’il prend des coups. C’est ce qu’il faut.

Propos recculllis par Hicham Bennani

Le Journal Hebdomadaire, 17 octobre 2009

Publicités
Tagged with: ,

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Eurofoot said, on octobre 9, 2010 at 3:51

    Dommage pour le Maroc…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :