Maroc Infos

Jamal Alioui : «Erbati ferait mieux de se taire au lieu de critiquer les autres!»

Posted in Sport by hichambennani on octobre 23, 2009

Comment avez-vous vécu  la dernière défaite des Lions de l’Atlas à l’extérieur contre le Gabon (3-1), alors que vous étiez dans les tribunes ?

J’ai été vraiment déçu après ce match. Ce qui me chagrine, c’est que mon pays perde. Je ne parle pas sur un plan personnel. Que je joue ou que je ne joue pas, je suis le premier à être déçu. Je suis mécontent parce que l’équipe nationale a perdu.

Est-ce que le Maroc a des chances de participer à la coupe d’Afrique ?

Mathématiquement, il faut battre le Cameroun. Il faut aussi que le Gabon batte ou fasse match nul contre le Togo. Maintenant, vu le dernier match, ce sera très difficile.

Qu’est-ce qui explique les mauvais résultats de l’équipe ? (more…)

Publicités
Tagged with: ,

Bouderbala : «Zaki n’est pas une solution pour l’équipe nationale»

Posted in Sport by hichambennani on octobre 2, 2009

Interview : Aziz Bouderbala, ancienne légende des Lions de l’Atlas

Après le résultat des Lions de l’Atlas contre le Togo (1-1), quelles sont les chances du Maroc de se qualifier en coupe du Monde ?
Ce n’est pas impossible sur le papier. Mais lorsqu’on regarde l’équipe nationale jouer, cela semble vraiment impensable. Contre le Togo, nous avons été incapables de battre une équipe quasi-inexistante. Nos joueurs évoluent pourtant dans de grands clubs en Europe. Il aurait fallu un exploit individuel pour gagner.

Est-ce une bonne chose que quasiment toute l’équipe soit constituée de joueurs évoluant à l’étranger ?
Le problème n’est pas là. Je pense que les gens qui gèrent le sport au Maroc ne savent pas ce qu’ils veulent…

Vous parlez de qui ? (more…)

Les Lions sont morts ce soir…

Posted in Sport by hichambennani on juillet 6, 2009

Football. L’équipe nationale est quasiment certaine de ne pas participer à la prochaine Coupe du Monde. Attaqué de toutes parts, l’entraîneur Roger Lemerre est sur un siège éjectable.

«Adieu la Coupe du Monde, adieu Roger Lemerre», titrait le bi-hebdomadaire arabophone Al Mountakhab, après le nul (0-0) du Maroc contre le Togo. Avec deux points en trois matchs, les Lions de l’Atlas, qui doivent finir en tête de leur groupe pour se hisser en Coupe du Monde, ne sont plus maîtres de leur destin. Non seulement ils doivent espérer un faux pas de leurs adversaires, mais il ne leur reste que deux matchs consécutifs à l’extérieur (Togo et Gabon) et une confrontation à domicile (contre le Cameroun) pour sortir la tête de l’eau. Leur qualification relève donc de l’improbable, d’autant qu’ils ont fait pâle figure face au Togo. (more…)

Mohamed Aouzel : Si Chamakh n’est pas blessé, il est condamnable sur le plan national.

Posted in Sport by hichambennani on juin 18, 2009

Pensez-vous que le match nul des Lions de l’Atlas au Cameroun soit un bon résultat ?
Il vaut mieux un match nul qu’une défaite. Mais la victoire du Gabon sur le Togo est une bonne nouvelle parce qu’il faut plus craindre le Togo que le Gabon. Le Maroc a encore un espoir de qualification. Pour cela, il devra battre le Togo.

Comment expliquez-vous l’absence du joueur Marouane Chamakh ?
Je ne comprends pas. Je suis un peu déçu. Il déclare forfait à la dernière minute alors qu’il vient de terminer le championnat de France avec Bordeaux en pleine forme. C’est mauvais pour l’équipe nationale. Si Chamakh n’est pas blessé, il est condamnable sur le plan national. J’espère qu’il a ses raisons.

Est-il effectivement blessé ? (more…)

Lions de l’Atlas : la crise

Posted in Sport by hichambennani on juin 12, 2009

La fosse aux Lions

Plus rien ne filtre sur ce qui se trame dans le monde fermé du ballon rond. Le passage à vide de l’équipe nationale est pourtant historique.

par Hicham Bennani

Le football marocain est sans doute en train de vivre la plus grande crise de son existence. Cette vérité a éclaté au grand jour le 28 mars dernier, après l’échec des Lions de l’Atlas à domicile contre le Gabon (1-2). Il s’agissait de la première défaite de l’équipe nationale en match officiel depuis 21 ans (1-0 contre le Cameroun en 1988). Une rencontre durant laquelle le Maroc a fait pâle figure face aux modestes Gabonais, pourtant privés de leurs deux meilleurs joueurs. Ce revers hypothèque les chances de qualification du Maroc pour la Coupe du Monde 2010. Au-delà du résultat, un malaise profond gangrène toute la sphère footballistique. Avant ce match, lors d’une séance d’entraînement, Youssef Sefri qui évolue sous les couleurs du Qatar SC et Adil Taârabte, joueur de Tottenham (Angleterre) se sont pris violemment le bec, aggravant ainsi les bisbilles qui divisent les joueurs des pays du Golfe à ceux d’Europe. Pour ne rien arranger, le sélectionneur Roger Lemerre avait demandé à Abdesslam Ouaddou, défenseur de Nancy et pièce incontournable du système de jeu, de rester sur le banc de touche, lui préférant Talal El Karkouri et Elamin Erbate, deux défenseurs centraux du Qatar SC et de Al Wahda (Emirats). (more…)

Tagged with: , ,

Ces français bien de chez nous

Posted in Sport by hichambennani on mai 8, 2009

Plusieurs icônes du sport français sont nées dans le royaume ou y ont longtemps vécu. Même si ces hommes ne sont pas d’origine marocaine, ils n’ont jamais oublié la terre qui les a accueillis. Tour d’horizon.

par Hicham Bennani

«Je suis venu te dire que je m’en vais», étaient sans doute tentés de dire tous ceux qui ont aimé le Maroc au moment où ils lui ont tourné le dos. Le sportif français le plus emblématique ayant puisé ses forces au Maroc sans pour autant avoir de sang marocain est incontestablement Marcel Cerdan. Il a été cinq fois champion de France, quatre fois champion d’Europe et une fois champion du monde de boxe. Son père était originaire du Roussillon et sa mère d’Espagne. Marcel Cerdan est né en 1916 à Sidi Bel Abbès en Algérie. Dès l’âge de 6 ans, il s’installe avec sa famille à Casablanca. Le petit Marcel monte sur le ring alors qu’il n’accuse que les huit balais. Progressivement, il se fait un nom. Dans la nuit du 21 février 1938, les rues de Casablanca sont envahies de supporters. Marcel Cerdan devient champion de France des mi-moyens. On le surnommera juste après «Le Bombardier marocain». Tous les combats de boxe qu’il remporte en France, en Italie et aux Etats-Unis feront de lui un modèle de la boxe française. Le 28 octobre 1949, Marcel Cerdan meurt dans un accident d’avion. Son corps est rapatrié à Casablanca. Toute la ville est paralysée par l’émotion et des visiteurs du monde entier lui rendent hommage au Stade Lyautey. Les mots de Casablancais des années 1950 témoignant du mythe qu’il représentait abondent. «Je suis né à Casablanca en 1939. Quand Marcel Cerdan est mort, j’avais 10 ans. Il restera toujours pour moi la fierté du sport casablancais. En tant que Casablancais dans l’âme, je suis fier que nous ayons eu ce grand champion, dont la France se réclame mais qui appartient à une identité en voie de disparition : celle des pieds-noirs du Maroc», témoigne l’un de ses fans sur un site hommage au défunt.  La brasserie qu’il avait ouverte à Casablanca et que sa femme Marinette tiendra longtemps après sa mort, existe toujours avec son nom au fronton. (more…)

Zidane et Ronaldo au Maroc

Posted in Sport by hichambennani on novembre 27, 2008

Aji tchouf Zizou ou Gronaldo

Zidane et Ronaldo ont joué à Fès. Un match de gala ou quand le foot rencontre le people.

 

Par Hicham Bennani


Lundi 17 novembre. L’horloge affiche 12h lorsque le jet privé de Zinedine Zidane atterrit sur la piste de l’aéroport international de Fès. 8 ans après un certain Maroc – France (1-5), le Français d’origine algérienne plante ses crampons sur une pelouse marocaine. La star brésilienne Ronaldo est du voyage. Lunettes de soleil, jean, blouson et boule à zéro bien soignée, le look de Zizou n’a pas changé. On ne peut pas en dire autant de l’attaquant brésilien, méconnaissable. Blessé depuis le début de l’année, celui qu’on appelle « Il Fenomeno » n’a sans doute pas jugé utile de rendre visite à son coiffeur depuis qu’il est absent des terrains. Vêtu d’un survêtement, l’idole du pays du foot a pris de l’embonpoint. A Fès, il signe un retour attendu par toute la planète foot (et son cortège de sponsors et annonceurs) depuis sa blessure en février avec le Milan AC où il évolue. Zizou et le Fenomeno quittent le tarmac de l’aéroport comme des chefs d’Etat. A bord d’un van de luxe, ils se dirigent à vive allure vers l’hôtel Jnane Palace, escortés par deux voitures de polices qui balayent sur leur passage les automobilistes à coups de gyrophares et de sirènes. Bienvenue au Maroc. (more…)

Tagged with: ,

Hooliganisme au Maroc

Posted in Sport by hichambennani on novembre 21, 2008

Les fous du stade

 

Le vandalisme et la violence sont désormais la troisième mi-temps d’une certaine frange de supporters de foot. L’Etat s’évertue à mettre hors-jeu les hooligans, sans succès. Eclairage.

 

Par Hicham Bennani et Youssef Ziraoui

 

Dimanche 2 novembre. Complexe Prince Moulay Abdellah de Rabat. Huitième journée de la Botola : les FAR affrontent le WAC. Rabat contre Casa, les militaires contre les enfants de la Medina de Dar Beida. Dans les tribunes, les 15 000 supporters sont dans un état second. Les insultes fusent de toutes parts, la tension est palpable. Et pour cause, la haine entre les deux clubs est vieille de plusieurs générations. Dans le dernier quart d’heure d’un match jusque-là assez équilibré, la rencontre bascule : le WAC encaisse un but sur coup franc litigieux, et perd un joueur dans la foulée, expulsé. L’entraîneur des rouge et blanc, Baddou Zaki, est fou de rage. L’ancien gardien de but (et coach) des Lions de l’Atlas investit la surface, l’air de vouloir en découdre avec l’arbitre de la rencontre. Dans les gradins, 5000 ultras du club casablancais arrachent les sièges et les lancent sur les supporters adverses. La panique s’empare de l’assistance. Conséquence, plusieurs dizaines de personnes sont blessées, un spectateur perd connaissance, avant d’être évacué. Grave. Sauf que l’incident est tout sauf un cas isolé, la violence dans les stades s’étant banalisée au point de devenir un phénomène de société. (more…)

Tagged with:

La fuite des talents

Posted in Sport by hichambennani on novembre 13, 2008

Les champions marocains qui défendent les couleurs d’autres pays se font de plus en plus nombreux. Décryptage.

Par Hicham Bennani


Mardi 19 août 2008, Stade Olympique de Pékin. Il est exactement 22h50 quand le Safiot Rachid Ramzi, 30 ans, prend le départ de la finale du 1500 mètres. 3 minutes et 33 secondes plus tard, il franchit l’arrivée en tête, empochant ainsi la médaille d’Or et succédant à un autre marocain, Hicham El Guerrouj. Sauf que la médaille olympique ne sera pas décomptée dans le palmarès des Rouge et Vert, puisque c’est sous les couleurs du Bahreïn que Ramzi a enlevé l’épreuve reine du demi-fond. L’athlète porte en effet depuis 2002 la nationalité du pays du Golfe, une naturalisation qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque. (more…)

Tagged with:

Marrakech Grand Prix

Posted in Economie, Sport by hichambennani on juillet 20, 2008

Super Morocco GP II

50 ans après le Grand Prix de Formule 1 qui s’est déroulé à Casablanca, une nouvelle compétition internationale voit le jour à Marrakech.

Panneau 400x200cmL’histoire du sport automobile au Maroc remonte à 1912. Cette date correspond aux premiers raids qui se sont déroulés sur les terres marocaines. Depuis, plusieurs compétitions plus ou moins prestigieuses ont eu lieu. La plus marquante reste le Grand Prix de Formule 1 du circuit de Aïn Diab à Casablanca, remporté par Stirling Moss le 19 octobre 1958. A cause d’un carambolage meurtrier, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) refusa que cette compétition se poursuive l’année suivante. De nombreuses courses (ou rallyes) ont eu lieu par la suite, mais aucune n’a affolé les compteurs. (more…)

Vagues à l’âme

Posted in Sport by hichambennani on juin 21, 2008

Pipeline à Tahiti

Une équipe de tournage marocaine s’est rendue à Tahiti pour filmer les meilleurs surfeurs de la planète et les plus belles vagues du monde. Carnet de bord de passionnés au service d’un sport peu médiatisé.

Youssef Zerad et Andy Irons

Youssef Zerrad et Andy Irons

Au fil du temps, contre vents et marées, l’émission Max Adrenaline s’est faite un nom auprès du monde fermé du surf. Les professionnels, l’Association des Surfeurs Professionnels, la presse spécialisée, les grandes marques comme le leader mondial Quiksilver, tous louent le compétences de Yassine Lahrichi, Younes Lahrichi et Youssef Zerrad, fondateurs de ce programme. Ils ont couvert l’étape tahitienne du championnat du monde WCT qui regroupe les 44 meilleurs surfeurs de la planète et les confronte aux « plus belles vagues du monde » selon Rabbit Bartholomew, légende vivante du surf, président de l’Association des surfeurs professionnels et ami intime des trois compères. « Le voyage nous a coûté beaucoup d’argent, mais nous sommes des passionnés» précise Youssef Zerrad. Ce dernier raconte son aventure dans un carnet de bord. En voici des extraits : (more…)

Tagged with:

Le brouhaha footballistique ne fait que commencer

Posted in Sport by hichambennani on mars 13, 2008

La Fédération de football devait désigner un nouvel entraîneur mardi 12 mars. Une décision finalement reportée au vu et au su des médias qui avaient déjà sacré Baddou Zaki.

La prise en charge des Lions de l’Atlas par Baddou Zaki n’a finalement pas eu lieu. Pourtant, depuis vendredi 7 mars, l’arrivée de l’ancien entraîneur qui a mené l’équipe nationale en finale de la Coupe d’Afrique en 2004 semblait quasi-imminente. Tout du moins à en croire une grande partie des médias marocains. Pratiquement unanime, la presse a accordé une place de choix dans ses pages à celui qu’elle qualifiait de « grand favori ». Analyses, gros plans, interviews, titres vendeurs… Même les plus professionnels ont été bernés. Najib Salmi, référence en matière de journalisme sportif, a écrit à son plus grand regret, dans les lignes du quotidien L’opinion, que Baddou Zaki serait le prochain sélectionneur. A la surprise générale, la FRMF (Fédération Royale Marocaine de Football), qui devait dévoiler mardi 11 mars le visage du nouveau coach a pris à contre-pied toute l’armada des médias. La veille au soir, le bureau fédéral annonçait envers et contre tous le report de sa réunion décisive qui devait sonner le glas d’une période trouble. Raison officielle de ce report ? Le planning trop chargé du général Benslimane, incontestable numéro un du football marocain réputé pour son austérité. « M. Aouzal, vice-président de la FRMF a été invité par la FIFA à Zurich pour l’organisation de la coupe du monde des clubs qui se déroulera à Tokyo.» précise Abdelhak Mendoza, président de l’Amicale des entraîneurs. Quant à Benslimane, il aurait eu « des obligations » selon cette même source. Fait habituel, le bureau fédéral n’a envoyé aucune mise au point à la presse. Un mutisme qui fait peur. (more…)

Tagged with:

SURF au Maroc

Posted in Sport by hichambennani on mars 3, 2008

SEA, SURF AND SUN

Sport de plus en plus populaire chez les jeunes, le surf attire des étrangers du monde entier depuis 40 ans. Gros plan sur une discipline restée trop longtemps dans l’ombre.

« L’histoire du surf au Maroc est une histoire passionnante et empreinte de valeurs d’échange et de multiculturalisme. Elle est aussi, à l’image des difficultés que connaît notre pays, parsemée de frustrations, parfois d’erreurs, qui ont eu de lourdes et durables conséquences sur le développement de ce sport », ont écrit Driss Ghallab et Rachid Fahmi dans leur édito du premier numéro du magazine Amouage, unique revue marocaine consacrée aux sports de glisse parue fin 2007. Malgré d’excellentes performances des sportifs marocains, le surf manque encore cruellement d’infrastructures et ses adeptes ont du mal à trouver des sources de financement. En outre, il n’est pas suffisamment pris au sérieux par les médias. Pourtant, le surf n’était-il pas, avec le golf, le sport sur lequel misait le ministère du Tourisme pour accueillir ses mythiques dix millions de touristes ? Née à Hawaï au XVème siècle, cette discipline est un moyen simple et sûr d’attirer les surfeurs du monde entier sur les plages du royaume. Dernier exemple en date, celui de trois Sud-africains. Michael Sternberg, John Fleming et Tim Harris ont eu la folle idée, de sillonner les côtes de l’Afrique en 4X4 pour aller vers l’Europe. Leur but ? Faire du surf et découvrir le continent africain. Stone, Lurks et Tim, comme on les surnomme, se sont connus à l’université du Cap. Depuis le 27 mars 2007, ils se sont reconvertis en aventuriers, amoureux de la nature et friands de rencontres inopinées. « Nous avons travaillé pendant six ans pour mettre en place ce voyage » explique Tim, le plus fringant des trois mercenaires. Partis du Cap, ils ont traversé la Namibie, l’Angola, la République Démocratique du Congo, le Congo, le Gabon, le Cameroun, le Nigéria, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, la Gambie et la Mauritanie avant de fouler le 21 février le sol marocain. (more…)

Tagged with:

Objectif CAN

Posted in Sport by hichambennani on janvier 12, 2008

À la conquête du Graal

par Hicham Bennani

À quelques jours de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui aura lieu au Ghana, les dès sont désormais jetés. Quelles sont les clés de la réussite du Maroc pour cette compétition ?

Henri Michel a dévoilé une liste de 23 joueurs qui défendront les couleurs du Maroc lors de la plus prestigieuse des compétitions africaines le 20 janvier. Avant ce rendez-vous, deux rencontres amicales se tiendront en terre marocaine les 12 et 16 janvier contre la Zambie et l’Angola. Ce dernier tour de chauffe sera l’occasion pour les joueurs de régler leurs automatismes et de huiler au mieux la machine Maroc.
Depuis l’arrivée du sélectionneur en septembre dernier, quatre matchs amicaux ont été disputés. Le Maroc s’est mesuré au Ghana (défaite 2-0), à la Namibie (victoire 2-0), à la France (2-2) et au Sénégal (victoire 3-0). Quatre petits duels qui ont vu la sélection nationale monter petit à petit en puissance. Depuis la CAN 2004, perdue en finale contre la Tunisie, alors pays organisateur, l’équipe du Maroc n’a plus convaincu. Pire, elle n’a séduit à aucun moment, jusqu’à ses deux dernières apparitions. Sous la houlette de Baddou Zaki, les Lions de l’Atlas avaient effectué un parcours quasi sans fautes en 2004. Au cours de l’ultime rencontre de la CAN, une erreur du dernier rempart Fouhami, allait plonger le football national dans un marasme de quatre longues années (cf encadré). Henri Michel, qui avait reçu la nationalité marocaine du défunt souverain Hassan II, a aujourd’hui toutes les cartes en main. « Il y a 23 joueurs. A eux de se battre pour faire partie des sélectionnés. La Fédération n’intervient pas dans mes choix. Le choix définitif m’appartient, c’est moi qui prend les responsabilités et quand c’est la merde, c’est moi qui prend tout ! » déclarait Henri Michel mercredi 9 janvier à l’occasion d’une conférence de presse à Fès. L’ex-entraîneur demi-finaliste de la coupe du monde 1986 avec la France a mené la Côte d’Ivoire en finale de la dernière CAN, ne s’inclinant que lors de l’épreuve des tirs aux buts. Avec le Maroc, il avait pourtant démissionné suite à un « lynchage médiatique » provoqué par une élimination prématurée lors de la CAN 2000. Les Marocains ne lui en tiendront pas rigueur très longtemps. La coupe du Monde 1998 restera gravée dans les esprits. Son sacre en coupe de la CAF (2003) et son titre national avec le RAJA (2004) scelleront définitivement son destin. Reste que le meilleur résultat d’Henri Michel en coupe d’Afrique avec le Royaume chérifien est une place en demi-finale…

Un espoir de renouveau

(more…)

Tagged with: ,

Petites rencontres entre amis

Posted in Sport by hichambennani on novembre 24, 2007

Les deux matchs de préparation des protégés d’Henri Michel pour la CAN ont tenu toutes leurs promesses. Retour sur une résurrection attendue et enseignements à retenir.


Depuis l’annonce de l’arrivée d’Henri Michel pour tenir les rênes des Lions de l’Atlas, tout le monde s’attendait à un retour au premier plan de l’équipe nationale marocaine. Avec des résultats encourageants contre la France et le Sénégal, elle s’est rassurée sur son état de forme. Les deux rencontres amicales qui se sont tenues dans la région parisienne étaient des matchs de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroulera au Ghana au mois de janvier. Une occasion pour certains joueurs marocains de surprendre leur entraîneur par une prestation de haut rang. Vendredi 16 novembre, à Saint Denis, dans un stade acquis à sa cause, où la marseillaise a été huée par une partie des supporters, l’équipe du Maroc a fait parler la foudre face aux vice champions du Monde. Même s’ils ont concédé le nul 2-2, les Marocains n’ont pas démérité, affichant un jeu léché avec des passes courtes et un style collectif. Les joueurs d’Henri Michel ont mené les débats de bout en bout et seul leur éternel manque de rigueur défensive les a privés d’une victoire. « Ce match a un caractère particulier» a expliqué le sélectionneur des Lions de l’Atlas dans une déclaration à l’AFP. Et d’ajouter : « D’abord pour le Maroc, en raison des relations privilégiées entre la France et le Maroc, puis pour beaucoup de nos joueurs qui jouent dans le championnat français, surtout pour ceux qui sont nés ici ».

Henri croise Henry

(more…)

Tagged with:

Sektioui le revenant

Posted in Sport by hichambennani on novembre 13, 2007

Mardi 6 novembre, l’ailier du FC Porto s’est fait remarquer en Ligue des Champions devant l’Olympique de Marseille. De bon augure avant le match France-Maroc

daylife

daylife

Trop souvent dans l’ombre en sélection nationale, Tarik Sektioui a aujourd’hui 30 ans. Franc, sincère, sérieux et travailleur selon ses proches, le natif de Fès a été formé au MAS (Maghreb Association Sportive de Fès) où le Directeur technique Abderhmane Slimani l’a pris sous son aile. Il remporte en 1997 la coupe d’Afrique des nations junior avec l’équipe du Maroc et est pressenti pour prendre la relève des Hadji, Bassir et autre Naybet qui participent à la dernière coupe du Monde 1998. Le jeune joueur du MAS est même contacté par le FC Barcelone, mais n’est pas retenu en raison de formalités administratives. Il est ensuite recruté à Auxerre par l’emblématique Guy Roux où il ne parvient pas à s’imposer, victime d’une fracture qui le handicape pour le reste de la saison. C’est le club hollandais de l’AZ Alkmaar où il atteindra en tant que titulaire les demi-finales de la coupe de l’UEFA qui révèlera son talent au grand jour grâce au flair de Louis Van Gaal. Ce dernier déclare à la presse : « Si Sektioui était européen, il serait comparé à des joueurs comme Rivaldo ! » Entre temps, Sektioui passe par trois club : le CS Maritimo au Portugal, Neuchâtel Xamax en Suisse où il fait quelques étincelles et Willem II dans le championnat des Pays-Bas où il se hisse à la deuxième place du classement des buteurs. Avec le FC Porto, valeur sûre du championnat portugais, le milieu de terrain souvent converti en attaquant malgré lui, étoffe son palmarès. Au cours de la saison 2006-2007, il glane le titre de champion et soulève la Supercoupe du Portugal.

Un clin d’œil à Rabah Madjer

(more…)

Tagged with: ,