Maroc Infos

La fuite des talents

Posted in Sport by hichambennani on novembre 13, 2008

Les champions marocains qui défendent les couleurs d’autres pays se font de plus en plus nombreux. Décryptage.

Par Hicham Bennani


Mardi 19 août 2008, Stade Olympique de Pékin. Il est exactement 22h50 quand le Safiot Rachid Ramzi, 30 ans, prend le départ de la finale du 1500 mètres. 3 minutes et 33 secondes plus tard, il franchit l’arrivée en tête, empochant ainsi la médaille d’Or et succédant à un autre marocain, Hicham El Guerrouj. Sauf que la médaille olympique ne sera pas décomptée dans le palmarès des Rouge et Vert, puisque c’est sous les couleurs du Bahreïn que Ramzi a enlevé l’épreuve reine du demi-fond. L’athlète porte en effet depuis 2002 la nationalité du pays du Golfe, une naturalisation qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque. (more…)

Publicités
Tagged with:

Le brouhaha footballistique ne fait que commencer

Posted in Sport by hichambennani on mars 13, 2008

La Fédération de football devait désigner un nouvel entraîneur mardi 12 mars. Une décision finalement reportée au vu et au su des médias qui avaient déjà sacré Baddou Zaki.

La prise en charge des Lions de l’Atlas par Baddou Zaki n’a finalement pas eu lieu. Pourtant, depuis vendredi 7 mars, l’arrivée de l’ancien entraîneur qui a mené l’équipe nationale en finale de la Coupe d’Afrique en 2004 semblait quasi-imminente. Tout du moins à en croire une grande partie des médias marocains. Pratiquement unanime, la presse a accordé une place de choix dans ses pages à celui qu’elle qualifiait de « grand favori ». Analyses, gros plans, interviews, titres vendeurs… Même les plus professionnels ont été bernés. Najib Salmi, référence en matière de journalisme sportif, a écrit à son plus grand regret, dans les lignes du quotidien L’opinion, que Baddou Zaki serait le prochain sélectionneur. A la surprise générale, la FRMF (Fédération Royale Marocaine de Football), qui devait dévoiler mardi 11 mars le visage du nouveau coach a pris à contre-pied toute l’armada des médias. La veille au soir, le bureau fédéral annonçait envers et contre tous le report de sa réunion décisive qui devait sonner le glas d’une période trouble. Raison officielle de ce report ? Le planning trop chargé du général Benslimane, incontestable numéro un du football marocain réputé pour son austérité. « M. Aouzal, vice-président de la FRMF a été invité par la FIFA à Zurich pour l’organisation de la coupe du monde des clubs qui se déroulera à Tokyo.» précise Abdelhak Mendoza, président de l’Amicale des entraîneurs. Quant à Benslimane, il aurait eu « des obligations » selon cette même source. Fait habituel, le bureau fédéral n’a envoyé aucune mise au point à la presse. Un mutisme qui fait peur. (more…)

Tagged with:

Objectif CAN

Posted in Sport by hichambennani on janvier 12, 2008

À la conquête du Graal

par Hicham Bennani

À quelques jours de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui aura lieu au Ghana, les dès sont désormais jetés. Quelles sont les clés de la réussite du Maroc pour cette compétition ?

Henri Michel a dévoilé une liste de 23 joueurs qui défendront les couleurs du Maroc lors de la plus prestigieuse des compétitions africaines le 20 janvier. Avant ce rendez-vous, deux rencontres amicales se tiendront en terre marocaine les 12 et 16 janvier contre la Zambie et l’Angola. Ce dernier tour de chauffe sera l’occasion pour les joueurs de régler leurs automatismes et de huiler au mieux la machine Maroc.
Depuis l’arrivée du sélectionneur en septembre dernier, quatre matchs amicaux ont été disputés. Le Maroc s’est mesuré au Ghana (défaite 2-0), à la Namibie (victoire 2-0), à la France (2-2) et au Sénégal (victoire 3-0). Quatre petits duels qui ont vu la sélection nationale monter petit à petit en puissance. Depuis la CAN 2004, perdue en finale contre la Tunisie, alors pays organisateur, l’équipe du Maroc n’a plus convaincu. Pire, elle n’a séduit à aucun moment, jusqu’à ses deux dernières apparitions. Sous la houlette de Baddou Zaki, les Lions de l’Atlas avaient effectué un parcours quasi sans fautes en 2004. Au cours de l’ultime rencontre de la CAN, une erreur du dernier rempart Fouhami, allait plonger le football national dans un marasme de quatre longues années (cf encadré). Henri Michel, qui avait reçu la nationalité marocaine du défunt souverain Hassan II, a aujourd’hui toutes les cartes en main. « Il y a 23 joueurs. A eux de se battre pour faire partie des sélectionnés. La Fédération n’intervient pas dans mes choix. Le choix définitif m’appartient, c’est moi qui prend les responsabilités et quand c’est la merde, c’est moi qui prend tout ! » déclarait Henri Michel mercredi 9 janvier à l’occasion d’une conférence de presse à Fès. L’ex-entraîneur demi-finaliste de la coupe du monde 1986 avec la France a mené la Côte d’Ivoire en finale de la dernière CAN, ne s’inclinant que lors de l’épreuve des tirs aux buts. Avec le Maroc, il avait pourtant démissionné suite à un « lynchage médiatique » provoqué par une élimination prématurée lors de la CAN 2000. Les Marocains ne lui en tiendront pas rigueur très longtemps. La coupe du Monde 1998 restera gravée dans les esprits. Son sacre en coupe de la CAF (2003) et son titre national avec le RAJA (2004) scelleront définitivement son destin. Reste que le meilleur résultat d’Henri Michel en coupe d’Afrique avec le Royaume chérifien est une place en demi-finale…

Un espoir de renouveau

(more…)

Tagged with: ,

Petites rencontres entre amis

Posted in Sport by hichambennani on novembre 24, 2007

Les deux matchs de préparation des protégés d’Henri Michel pour la CAN ont tenu toutes leurs promesses. Retour sur une résurrection attendue et enseignements à retenir.


Depuis l’annonce de l’arrivée d’Henri Michel pour tenir les rênes des Lions de l’Atlas, tout le monde s’attendait à un retour au premier plan de l’équipe nationale marocaine. Avec des résultats encourageants contre la France et le Sénégal, elle s’est rassurée sur son état de forme. Les deux rencontres amicales qui se sont tenues dans la région parisienne étaient des matchs de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroulera au Ghana au mois de janvier. Une occasion pour certains joueurs marocains de surprendre leur entraîneur par une prestation de haut rang. Vendredi 16 novembre, à Saint Denis, dans un stade acquis à sa cause, où la marseillaise a été huée par une partie des supporters, l’équipe du Maroc a fait parler la foudre face aux vice champions du Monde. Même s’ils ont concédé le nul 2-2, les Marocains n’ont pas démérité, affichant un jeu léché avec des passes courtes et un style collectif. Les joueurs d’Henri Michel ont mené les débats de bout en bout et seul leur éternel manque de rigueur défensive les a privés d’une victoire. « Ce match a un caractère particulier» a expliqué le sélectionneur des Lions de l’Atlas dans une déclaration à l’AFP. Et d’ajouter : « D’abord pour le Maroc, en raison des relations privilégiées entre la France et le Maroc, puis pour beaucoup de nos joueurs qui jouent dans le championnat français, surtout pour ceux qui sont nés ici ».

Henri croise Henry

(more…)

Tagged with:

Sektioui le revenant

Posted in Sport by hichambennani on novembre 13, 2007

Mardi 6 novembre, l’ailier du FC Porto s’est fait remarquer en Ligue des Champions devant l’Olympique de Marseille. De bon augure avant le match France-Maroc

daylife

daylife

Trop souvent dans l’ombre en sélection nationale, Tarik Sektioui a aujourd’hui 30 ans. Franc, sincère, sérieux et travailleur selon ses proches, le natif de Fès a été formé au MAS (Maghreb Association Sportive de Fès) où le Directeur technique Abderhmane Slimani l’a pris sous son aile. Il remporte en 1997 la coupe d’Afrique des nations junior avec l’équipe du Maroc et est pressenti pour prendre la relève des Hadji, Bassir et autre Naybet qui participent à la dernière coupe du Monde 1998. Le jeune joueur du MAS est même contacté par le FC Barcelone, mais n’est pas retenu en raison de formalités administratives. Il est ensuite recruté à Auxerre par l’emblématique Guy Roux où il ne parvient pas à s’imposer, victime d’une fracture qui le handicape pour le reste de la saison. C’est le club hollandais de l’AZ Alkmaar où il atteindra en tant que titulaire les demi-finales de la coupe de l’UEFA qui révèlera son talent au grand jour grâce au flair de Louis Van Gaal. Ce dernier déclare à la presse : « Si Sektioui était européen, il serait comparé à des joueurs comme Rivaldo ! » Entre temps, Sektioui passe par trois club : le CS Maritimo au Portugal, Neuchâtel Xamax en Suisse où il fait quelques étincelles et Willem II dans le championnat des Pays-Bas où il se hisse à la deuxième place du classement des buteurs. Avec le FC Porto, valeur sûre du championnat portugais, le milieu de terrain souvent converti en attaquant malgré lui, étoffe son palmarès. Au cours de la saison 2006-2007, il glane le titre de champion et soulève la Supercoupe du Portugal.

Un clin d’œil à Rabah Madjer

(more…)

Tagged with: ,