Maroc Infos

Graffiti au Maroc

Posted in Livres, Société by hichambennani on mai 3, 2008

Les tags de la honte

par Hicham Bennani

photo AFP

L’ouvrage d’Ahmed Cherrak se penche sur les inscriptions ou dessins tagués par les adolescents des lycées marocains. Une première au Maroc et dans le monde arabe.

Le sociologue Ahmed Cherrak s’est intéressé de très près aux graffiti pendant dix ans. De longues années pendant lesquelles il a sillonné le monde pour comprendre ce phénomène qui date de la nuit des temps. Le fruit de ce travail réside dans son ouvrage intitulé « Graffiti, approche sociologique de « l’écriture sur les murs» dans les lycées au Maroc et dans le monde arabe. » Un condensé de sa thèse de Doctorat dirigée par le professeur Bouziane Bouchnafati. « Ma thèse est trop académique et technique, j’ai transformé les 600 pages en un ouvrage plus fluide » explique l’écrivain. Son livre en langue arabe est en cours de publication aux éditions Taouhidi et sera disponible en librairie à la fin du mois de mars. Pour étayer ses recherches, Ahmed Cherrak s’est appuyé sur de nombreux ouvrages références et sur des revues spécialisées puisés notamment dans des bibliothèques et centres de documentation en France et aux Etats Unis. Parallèlement, il a observé les graffiti dans le monde et plus particulièrement en Syrie, au Liban et en Tunisie, pour les comparer à ceux du Maroc. Afin de délimiter sa thèse, le sociologue a concentré ses recherches sur un corpus de vingt-cinq établissements scolaires regroupant la tranche des 15-20 ans, dans la ville de Fès. Lycées pour garçons, pour filles, mixtes, instituts spécialisés, lycée pour les non voyants, écoles privées, lycée français, école coranique…rien n’a été laissé au hasard. Des lieux dans lesquels il a d’une part pris des photos et d’autre part, reproduit consciencieusement les croquis existants. Sans oublier le travail de proximité effectué avec les élèves et les enseignants. Ahmed Cherrak, lui même professeur, a largement débattu du sujet avec ces derniers. L’homme a répertorié, classé, analysé et interprété tous les graffiti relevés. Un vrai travail d’orfèvre qu’il a souhaité rendre accessible à un large public. Quel bilan dresse le sociologue de ses recherches ? Comment se positionnent les graffiteurs dans les lycées marocains ? (more…)

Publicités
Tagged with: ,