Maroc Infos

Étienne Mougeotte : «Le Maroc est mon deuxième pays»

Posted in Interviews, Maroc by hichambennani on août 3, 2012

par Hicham Bennani

Quelle est la raison de votre présence à Agadir ?

Je suis un amoureux du Maroc. Je dois y venir en moyenne cinq ou six fois par an. Donc, j’aime le Maroc, j’aime les Marocains et parmi mille raisons de venir au Maroc, il y a évidemment le golf. Cela fait maintenant très longtemps que j’ai le bonheur d’être invité à l’occasion du Trophée Hassan II. J’y viens toujours avec plaisir, et là pour la première année, c’est à Agadir. C’est d’ailleurs une grande réussite. Agadir est une ville qui est en train de se développer de manière formidable avec une qualité d’accueil, des hôtels et des golfs. Donc, je trouve très bien que le Trophée Hassan II de golf reste deux ans à Agadir.

Ce n’est évidemment pas la première fois que vous venez ici…

Non bien sûr… J’ai fêté la nouvelle année à Agadir. J’ai beaucoup d’amis marocains que je me suis fais au fil des années. Je les vois quand je viens au Maroc, mais je les accueille aussi lorsqu’ils viennent à Paris. Et moi je dis toujours, le Maroc c’est mon deuxième pays. Je viens en moyenne cinq fois par an.

Il semble que vous aimez énormément les Marocains…

Les Marocains sont des gens exceptionnels. De qualité d’accueil, d’ouverture. Ils m’aident à comprendre la relation entre l’Afrique et l’Europe. La relation entre les pays émergents et les pays développés. Je m’enrichis toujours beaucoup en écoutant les Marocains, en parlant avec eux. Car ils sont à la fois très proches de nous, et en même temps, très différents. La richesse d’une relation est toujours fondée sur les différences et sur la volonté d’essayer de comprendre l’autre, de recevoir ce qu’il peut apporter et modestement de voir ce que l’on peut lui apporter. Il est essentiel de développer les relations entre l’Europe et les pays de la Méditerranée.

Puisque vous participez au Trophée Hassan II de golf, que Feu Hassan II lui-même a fondé, avez-vous eu l’occasion de rencontrer l’ancien monarque ?

J’ai rencontré effectivement Sa Majesté Hassan II pour des interviews. J’apprécie les qualités de ce très grand souverain et j’ai également eu l’occasion de rencontrer Sa Majesté Mohammed VI. J’ai été impressionné par sa vision et sa volonté de développer le Maroc. J’ai été notamment séduit par son dernier discours qui montre une grande vision de l’avenir du Maroc et des Marocains.

C’étaient donc des interviews que vous a accordé Hassan II sur le sol marocain ?

Au Maroc et aussi à Paris. Je l’ai rencontré le 16 juillet 1999, juste avant sa mort. J’avais passé avec trois ou quatre journalistes un long moment avec lui, malheureusement il y est mort 15 jours après.

Ici au Maroc, on a davantage le souvenir de ses interventions dans L’heure de vérité sur Antenne 2…

Il a aussi accordé une grande interview à Anne Sainclair sur TF1. Mais je l’avais aussi interviewé lorsque j’étais à Europe 1. Il y avait une émission qui s’appelait Le club de la presse sur Europe 1. Sa Majesté nous avait reçus et nous avait donné une très longue interview d’une heure.

Qu’est-ce qui vous a marqué chez Hassan II ?

Sa vision du monde appuyée sur une très grande culture et une analyse politique de grande qualité.

Pour revenir à Mohammed VI, dans quel cadre l’avez-vous rencontré ?

J’ai eu l’occasion de le rencontrer justement à l’occasion d’un Trophée Hassan II. Sa Majesté m’avait fait l’honneur de passer quelque temps avec lui. Cela doit faire deux ou trois ans.

Qu’est-ce que vous pensez du Maroc de Mohammed VI ?

C’est un pays qui s’inscrit vraiment dans la modernité. Je pense que Sa Majesté Mohammed VI a remarquablement conquis les défis du 21ème siècle. Et je pense qu’il a une très bonne approche de la question sociale. Il a fait beaucoup pour le statut des femmes, maintenant il engage une réforme constitutionnelle. Donc, je pense que c’est un souverain de son temps. Il a très bien compris les défis auxquels le Maroc était confronté. C’est une chance pour le Maroc d’avoir un souverain qui est encore jeune, même s’il a déjà une très grande expérience politique. Cette jeunesse lui permet d’encore mieux saisir ce qu’est en train de devenir le 21ème siècle. Et il sera l’homme du 21ème siècle.
(more…)

Publicités

Arthur, Show à la marocaine !

Posted in Culture, Interviews by hichambennani on octobre 8, 2011

Par Hicham Bennani

« Je suis heureux d’être ici ce soir, à Casablanca, ça me fait chaud au cœur, parce que c’est ici que je suis né. » Une phrase pour lancer son show devant le public marocain. Une phrase simple et lourde de sens pour montrer dès son entrée en scène, qu’il n’avait pas l’intention d’oublier qu’il était sur la terre de ses parents.

Difficile pour Arthur de faire fi du spectacle qu’il avait devant les yeux à Casablanca : « Je n’ai jamais vu un public pareil ! » lance Arthur. «Y’en a qui mangent des pop-corn… d’autres qui parlent au téléphone… Vous êtes exceptionnels ! » Juste les mots qu’il faut pour faire l’unanimité et plaire au public casablancais.

« Quand j’étais petit, je me suis réveillé le jour de Noël, je suis allé voir s’il y avait des cadeaux en bas du sapin. Et là… je me suis rappelé… que j’étais juif ! » Un gimmick asséné à plusieurs reprises par Arthur pour rappeler ses origines, au-delà du fait qu’il est natif de Casablanca…

Durant sa représentation façon show à l’américaine, Arthur n’hésite pas à parler régulièrement à la foule, il s’adresse aux spectateurs, les découvre et leur pose même des questions directement. La recette idéale pour adapter son spectacle au regard marocain : « Mais tu fais quoi toi ? » lance Arthur à une femme dans le public. «Tu te maquilles dans le noir ? Nulle part au monde je n’ai vu une femme se maquiller ainsi dans une salle ! »

Une interactivité qui nous fait inévitablement penser à Gad El Maleh, chouchou du public casablancais. « Gad m’a donné des conseils », avoue Arthur. «Je sais que demain, je pourrai trouver mon spectacle en DVD en vente chez vous, avant même qu’il ne sorte en France ! » (more…)

Assaâd Bouab « Le Maroc est mon pays de cœur ! »

Posted in Culture, Interviews by hichambennani on avril 22, 2011

Une interview de Hicham Bennani. Photos Ahmad Bouzoubaa

Assaâd Bouab est un acteur franco-marocain qui s’est fait connaître à travers le film Marock et a notamment joué dans Indigènes, Wathever Lola wants et plus récemment dans Kandisha. C’est en toute simplicité qu’il répond à nos questions dans le salon de thé qui appartient à ses parents, situé à l’Agdal (Rabat). Au café Rive Gauche, duquel on peut voir l’immeuble où il a grandi, l’homme au parcours atypique n’a jamais pris la grosse tête. Il est resté l’enfant passionné qu’il a toujours été. C’est peut-être le secret de sa popularité.

Pourquoi êtes-vous actuellement au Maroc?

Je vais commencer le 10 janvier le tournage d’un long-métrage à Marrakech, produit par une boîte de prod marocaine. Le réalisateur français s’appelle Sébastien Rossi. J’ai eu un vrai coup de cœur pour cette personne après avoir vu un de ses courts-métrages. Il y a une vraie richesse dans son travail. Le film raconte une sorte de course poursuite dans le Maroc. Après avoir volé malgré eux des bijoux à un gangster, un homme et une fille se retrouvent poursuivis par la police. Je forme un binôme avec l’actrice française Beatrice Rosen, qui avait joué la Russe dans le film 2012.

Vous êtes donc de passage pour ce film. Vous vivez en France en temps normal ?

Disons que je suis assis entre deux chaises. Je suis encore domicilié en France et je paye mes impôts là-bas… C’est vrai qu’il y a certains avantages à être comédien en France étant donné que lorsqu’on ne travaille pas l’Etat vous aide financièrement. Je vis avec ma femme dans la ville d’Aurillac où il fait très froid (rires) ! C’est la région de ma mère et je suis né là-bas. Si je peux avoir mon confort et ma qualité de vie, c’est tant mieux !

Ce n’est pas un handicap pour un acteur d’habiter loin de la capitale ? (more…)

Tagged with: ,

Ces Marocains qui font aussi la France

Posted in Société by hichambennani on avril 24, 2009

drapeau_france-p
Certaines célébrités marocaines qui vivent en France font partie  intégrante de l’Hexagone. Ces personnalités font même la Une de l’actualité dans leur pays de résidence. A tel point qu’elles incarnent, parfois, une certaine image de la France à l’étranger. Elles sont en quelque sorte la vitrine politique, culturelle et sportive du pays qui les a adoptées. Leur réussite est souvent décrite comme un modèle… Mais, revers de la médaille, ces figures sont également des instruments que véhiculent, notamment, les médias français en les présentant comme des exemples à suivre. Le secret de leur réussite ? Il réside probablement dans la capacité qu’elles ont eu à intégrer la dimension de leur double appartenance. Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? Comment ont-elles percé en France au point de devenir incontournables ?  Gros plan sur des destins croisés.

(more…)

Tagged with: , , , , , , ,

Le Maroc, vu d’ailleurs

Posted in Débats, Maroc, Politique by hichambennani on janvier 9, 2009

Ancien correspondant ou spécialiste du Maghreb, 7 journalistes étrangers analysent, à travers leur expérience, l’évolution économique, politique et sociale du Maroc de Hassan II à Mohammed VI.

 

Propos recueillis par  Hicham Bennani

 

Ignacio Cembrero

 

L’Espagne et le Maroc : une lune de miel sans nuit de noces

 

Journaliste à El Pais, il a réalisé des centaines de reportages, d’analyses et d’interviews sur le Maroc touchant à presque tous les sujets.

 

Beaucoup de choses m’ont marqué depuis 1977, date à laquelle j’ai assisté à une conférence de presse d’Hassan II. Je retiens surtout mon interview avec le Roi Mohammed VI en 2005, la détresse des enfants des rues qui, par exemple, se concentrent à Beni Enzar dans l’espoir de rentrer à Melilia, l’abattement des Subsahariens qui rebroussent chemin après avoir échoué dans leur tentative de sauter le grillage de Melilia et la splendeur de la médina de Fez à la tombée du jour. Malgré tous ses problèmes, le Maroc est sur le bon chemin, mais il pourrait sans doute aller plus vite avec une meilleure tenue de route. C’est le pays d’Afrique du Nord qui attire le plus d’investissements étrangers hors hydrocarbures. Cette simple constatation suffit pour se rendre compte que c’est celui qui inspire le plus de confiance. Avec le temps vous verrez que c’est une aubaine de ne pas avoir de pétrole ni de gaz ! (more…)

Tagged with: ,