Maroc Infos

Documents de la CIA : Hassan II et Kissinger

Posted in Maroc by hichambennani on novembre 22, 2009

Prémices d’une marche annoncée

Treize jours avant l’annonce de l’annexion du Sahara par Hassan II, le directeur de la CIA avait écrit une lettre à Henry Kissinger, secrétaire d’Etat américain, pour le prévenir des intentions de l’ancien monarque. Un document qui éclaire sur les informations dont disposaient les USA dans cette affaire.

par Hicham Bennani

Henry Kissinger, secrétaire d'Etat américain aux Affaires étrangères, s'entretient avec le roi Hassan II du Maroc en novembre 1973 à Casablanca.

«Si l’armée espagnole reste au Sahara, un grave conflit pourrait éclater», prévient William Colby, directeur de la CIA (Central Intelligence Agency) le 3 octobre 1975, dans un memorandum envoyé à Henry Kissinger, secrétaire d’Etat américain. Le document parle d’un pari risqué du Maroc qui joue à «quitte ou double». Selon Colby, cela pourrait conduire soit à la chute du gouvernement de Rabat, soit à une crise politique du côté de Madrid. Le rôle éventuel que pourrait avoir l’Algérie et la Mauritanie est également signalé. Le rapport laisse à penser que la CIA a poussé l’administration américaine à jouer un rôle de médiateur entre le roi du Maroc et les autorités espagnoles. Le médiateur en question n’était autre que le Directeur-adjoint de la CIA à l’époque : le Général Vernon Walters, un proche de Hassan II. Les documents d’histoire attestent du fait que Walters et le défunt monarque se connaissaient depuis l’enfance. En 1973, lorsque l’OLP avait exécuté deux diplomates américains au Soudan, une rencontre entre les Etats-Unis et l’OLP avait été organisée au palais royal grâce aux liens solides qu’entretenaient Walters et Hassan II. (more…)

Publicités
Tagged with: , , , ,

Conférence de Tanger

Posted in Politique by hichambennani on avril 26, 2008

Nouvelle empoignade maroco-algérienne

Le bras de fer entre les deux pays voisins pour la question du Sahara n’a fait que s’amplifier lors de la visite du Premier ministre algérien pour la conférence de Tanger entre les pays du Maghreb.

Un incident diplomatique entre le Maroc et l’Algérie a bien failli éclater dimanche 27 avril à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la conférence des partis du Maghreb arabe. Les cinq pays du Maghreb étaient réunis à Tanger afin de se remémorer le temps où ils luttaient contre le colonialisme et de relancer l’idée d’une Union du Maghreb Arabe (UMA) encore beaucoup trop fictive. Six jours seulement après que Peter Van Walsum, émissaire des Nations Unies pour le conflit du Sahara ait déclaré qu’ « un Sahara Occidental indépendant n’est pas une proposition réaliste », Mohamed El Yazghi, ministre d’Etat marocain, a titillé les représentants algériens  en évoquant l’éternel problème du Sahara. Il a tout bonnement provoqué le président algérien Abdelaziz Bouteflika en l’appelant avec les dirigeants maghrébins « à soutenir le projet marocain pour sortir le dossier du Sahara de l’impasse ». (more…)

Tagged with: ,

Van Walsum

Posted in Maroc, Politique by hichambennani on avril 21, 2008

Tohu-bohu onusien

Le discours de Van Walsum, médiateur des Nations Unies pour la question du Sahara, marque un tournant décisif qui donne un avantage incontestable au Maroc.

Fracassante déclaration que celle de Peter Van Walsum, émissaire des Nations Unies pour le conflit du Sahara. Son rapport, présenté lundi 21 avril aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU, sonne assurément le glas d’une époque révolue. En l’absence de «pression sur le Maroc pour qu’il abandonne sa revendication de souveraineté, un Sahara occidental indépendant n’est pas une proposition réaliste», a déclaré l’expert qui a remplacé James Baker en juillet 2005. Une affirmation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, en la personne de Dumisani Kumalo, ambassadeur d’Afrique du Sud et présidant du Conseil de sécurité. Ce dernier a réagi à ce pavé dans la marre en usant d’un raccourci facile : «Si nous nous engageons dans cette voie, nous devrions aussi dire aux Palestiniens de renoncer !» Autre coup de tonnerre, Peter Van Walsum aurait indiqué dans son rapport remis à Dumisani Kumalo que dès le début des négociations de Manhasset, les experts onusiens ont «plus ou moins écarté l’option d’indépendance». Rien que ça. Pour sa défense, le président du Conseil a également pointé du doigt la «contradiction» entre les idées de Van Walsum et celles de Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU, appelant de son côté à la poursuite des négociations entre le Maroc et le Polisario.

Panier de crabes (more…)

Tagged with:

Le Kenya jette de l’huile sur le feu

Posted in Monde by hichambennani on août 2, 2005

L’indépendance du Sahara Occidental vient d’être reconnue par le Kenya. Et ce, à un moment où les relations entre le Maroc et l’Algérie sont plus que jamais crispées à cause d’un contentieux qui dure depuis le milieu des années 70.

La question du Sahara occidental, une terre qui prolonge le Maroc vers le Sud en bordure de l’Atlantique et s’étend sur 267000 km2, ne trouve aucun dénouement envisageable depuis plus de trente ans. Un conflit de souveraineté oppose le Maroc au front Polisario, un mouvement indépendantiste armé soutenu par l’Algérie. La région provoque très fréquemment des montées de tensions inquiétantes.
Les déclarations faites par le Président algérien Bouteflika avant le sommet de Tripoli, initialement prévu pour le 25 mai dernier, ont provoqué le désistement du Roi du Maroc Mohamed IV et le report sine die de la conférence. Depuis, les antagonismes au sujet de ce territoire ne cessent d’abonder encore plus qu’à l’accoutumée.
L’événement le plus récent en date est la reconnaissance de la République Arabe Sahraouie Démocratique, (RASD) par les autorités kenyanes, qui a entraîné le rappel en consultation de l’ambassadeur du Maroc à Nairobi. Ce nouveau coup de semonce porté au Royaume Chérifien, suit l’exemple d’une dizaine d’états notamment africains comme l’Afrique du Sud.
Samedi dernier, un communiqué du Ministère marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération a indiqué : « Nous déplorons vivement la décision injustifiée et injustifiable annoncée ce jour par le gouvernement du Kenya de reconnaître la pseudo  » RASD  » et d’établir avec elle de soi-disant « relations diplomatiques ». » Le Maroc a relevé que l’annonce kenyane coïncidait avec le déclenchement d’une « campagne virulente menée par l’adversaire de toujours de l’intégrité territoriale du Maroc, qui a récemment réitéré son engagement en faveur de la création d’un « Etat sahraoui indépendant » », évoquant ici son voisin algérien avec lequel il mène un bras de fer qui nuit à l’Union du Maghreb Arabe (UMA), incapable de tenir un sommet depuis 1994. A noter que les indépendantistes sahraouis bénéficient depuis longtemps du soutien d’Alger qui a accueilli dans le sud du pays une centaine de milliers de réfugiés sahraouis, et abrite la RASD.

Prôner l’apaisement

(more…)

Tagged with: ,