Maroc Infos

Tramway de Rabat : la vérité

Posted in Maroc by hichambennani on juin 19, 2009

Qu’est ce qui se trame à Rabat ?

Les travaux du tramway prennent de plus en plus d’ampleur dans la capitale. Gros plan sur un ambitieux chantier qui ralentit toute une ville.

par Hicham Bennani

Dans les opérations de lifting il existe une phase déplaisante. Rabat ne déroge pas à la règle. Les premiers coups de pioche pour la réalisation du tramway ont eu lieu le 23 décembre 2007. Dix-huit mois après, habitants, commerçants et surtout automobilistes subissent quotidiennement des bouleversements inhabituels dans une ville pourtant réputée pour son calme et sa fluidité. «Pour un trajet qui prend normalement un quart d’heure, on peut mettre jusqu’à une heure et demie pendant les heures de pointe», constate Ahmad Ouchibou, secrétaire général du syndicat des employés du transport urbain de Rabat. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les horaires d’autobus ne sont pas respectés. Dans certaines zones comme l’avenue de France, la moitié de la voierie a été condamnée pour le passage du tram, au détriment des automobilistes qui ne disposent plus que d’une allée très étroite pour circuler. Loubna Boutaleb, directrice du projet de tramway, explique que l’installation des rails par l’avenue en question se justifie parce que «c’est l’axe principal de l’Agdal qui est un quartier commercial important.» (more…)

Publicités
Tagged with: ,

Taxis collectifs au Maroc

Posted in Economie, Maroc by hichambennani on octobre 16, 2008

Des taxis pas si blancs

 

Point noir de la circulation urbaine, les taxis collectifs perdurent dans un secteur à deux vitesses, souvent en dehors de toute légalité. Explication.

 

Par Hicham Bennani

 

Alain, homme d’affaires libanais de 43 ans, effectue depuis six mois des visites régulières au Maroc. La première image qu’il a eue du pays, à la sortie de l’aéroport Mohammed V à Casablanca, est celle des fameux « taxis blancs », stationnés de façon anarchique, avec des chauffeurs hélant le chaland comme le ferait un vendeur à la sauvette dans un souk. « Ce n’est pas le meilleur accueil pour un touriste : des voitures dans un état désastreux, un intérieur insalubre et des chauffeurs, ou devrais-je dire des chauffards, qui n’ont aucune notion d’hygiène. Je pense que votre ministère du Tourisme devrait s’intéresser à ce sujet en priorité », assène Alain, visiblement marqué par son expérience avec les taxis en question. Il n’est certainement pas le seul à se plaindre de ceux qu’on surnomme les « vaches folles ». (more…)

Tagged with:

Les bus de la honte

Posted in Economie, Maroc by hichambennani on juillet 17, 2008

Tobissat : « HCHOUMA » !

La gestion des autobus de Casablanca atteint son paroxysme. Un scénario identique pourrait bientôt se produire dans des villes comme Rabat.

Mardi 15 et mercredi 16 juillet, les 4320 employés de M’dina bus ont fait grève, influencés par 8 centrales syndicales. Pendant ces deux longues journées, les casablancais qui n’ont pas la chance de posséder une voiture ont souffert le martyre pour se déplacer. Raisons de cette colère des salariés ? Le non-versement depuis 2007 par leur société des cotisations de la CNSS, de la CNOPS et de la CIMR. Une version que nie en bloc Khalid Chrouate, Président de la compagnie. « Il y a eu une mauvaise compréhension, alors que nous allions engager un dialogue, un des syndicats a fait de la surenchère, ils ont fait un mélange entre ce qui revient au statutaire et ce qui revient au contractuel » se défend l’homme qui détient 60 % de M’dina bus. Pour lui, le problème casablancais réside dans la non-application des textes régissant les différents opérateurs. Cette mini-crise n’est qu’un arbre qui cache une forêt à l’état sauvage, représentative du chaos qui perdure au niveau de la gestion des transports de Casablanca. M’dina bus qui compte 700 bus au parc et accueille 500 000 passagers par jour, est l’incarnation parfaite d’un projet mal pensé, trop peu ficelé et favorisant les intérêts de personnalités trop puissantes pour être citées. (more…)

Tagged with: